“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le PMU parie sur les campings

Mis à jour le 10/04/2016 à 05:09 Publié le 10/04/2016 à 05:09
Outre les points de vente, on parie aussi dans les hippodromes de notre région à Hyères et à Cagnes, comme ici lors du dernier meeting d'hiver.

Outre les points de vente, on parie aussi dans les hippodromes de notre région à Hyères et à Cagnes, comme ici lors du dernier meeting d'hiver. Sébastien Botella

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le PMU parie sur les campings

Pour la première fois dans notre région, les vacanciers pourront jouer aux courses cet été dans un établissement de plein air du Muy. Une des initiatives destinées à enrayer la baisse des enjeux

Cet été, on pourra jouer aux courses au camping. Pour la première fois, un établissement de plein air, le camping Les Cigales au Muy dans le Var, va accueillir un point de vente PMU. « La plupart du temps, les vacanciers sortent assez peu des campings. Il s'agit donc de leur offrir la possibilité de parier en plus des animations proposées par l'établissement », expliquent Laurent Courbiere et Laurent Le Jeune respectivement directeur régional et directeur de l'agence de Nice du PMU (qui couvre les Alpes­Maritimes, le Var, les Alpes­de­Haute­Provence et Monaco). Si ce test s'avère concluant, d'autres campings pourraient suivre dans notre région. Objectif pour le PMU : être au plus près des turfistes potentiels. C'est pour cela qu'on peut depuis quelques années parier dans des stations­service, des supérettes, des kiosques et maisons de la presse. Une quarantaine de ces établissements, sur 556 points de vente, sont équipés PMU sur le périmètre de l'agence de Nice.

Des bornes en libre-service

Le PMU développe aussi, en propre, des PMU City, boutiques uniquement dédiées au jeu, dans des secteurs urbains dépourvus de points de vente. Les établissements de Nice et Cannes sont un succès au point qu'un deuxième pourrait voir le jour dans la capitale azuréenne. « Dès qu'un point de vente s'arrête, nous perdons la moitié du chiffre d'affaires même si un autre est situé à 300 mètres. » Il s'agit donc de maintenir un maillage de proximité. Malgré la fermeture d'une cinquantaine d'entre eux l'an dernier, l'agence de Nice affiche quand même un solde positif avec douze points de vente en plus.

Pour convertir de nouveaux gérants d'établissements et satisfaire au mieux ses parieurs, du plus expérimenté au néophyte, le PMU poursuit aussi sa campagne de réaménagement des points de vente. Avec des équipements modernisés et différenciés selon qu'il s'agit des cafés courses (dénommés les « PMU Passion ») ou des établissements - restaurants, tabacs, etc. - accueillant des structures PMU moins lourdes (de l'« Happy PMU » au « PMU Express » pour une clientèle de passage). Selon les établissements, on pourra y trouver des tablettes géantes pour préparer son ticket avec un maximum d'informations et de plus en plus de bornes de paris libre-service avec un écran ressemblant à celui des machines à sous afin d'attirer les débutants.

La Principauté bientôt en pole position

La montée en puissance de MyPMU, une carte de fidélité qui permet de jouer et d'encaisser les gains, les paris sur Internet (ils représentent 6 % des enjeux sur le secteur de l'agence de Nice) s'ajoutent aux initiatives de terrain en attendant un nouveau système informatique qui devrait permettre de diversifier encore plus les offres.

Malgré cela, les enjeux ont continué de reculer l'an dernier en France comme sur le territoire de l'agence de Nice. Ils se sont montés à 185 millions d'euros dans les Alpes-Maritimes (­3,5 %), 129,2 millions dans le Var (­6,5 %) et 5,8 millions à Monaco en recul de près de 50 % par rapport à 2014 (1). « C'est à cause de la fermeture d'un point de vente. La réouverture d'un établissement à la fin de l'année nous a déjà permis de rattraper le retard sans compter la création d'un nouveau point de vente à la mi­mai. »

La Principauté va donc bientôt retrouver la pole position d'un des secteurs où on parie le plus proportionnellement au nombre d'habitants. Et si jouer aux courses devenait du dernier chic ?

E. N.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.