“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Pirates des abysses et le Fougasse baptisés

Mis à jour le 29/09/2018 à 05:04 Publié le 29/09/2018 à 05:04
Le couple princier et ses enfants ont assisté à la cérémonie.

Le couple princier et ses enfants ont assisté à la cérémonie. Eric Mathon / Palais princier

Le Pirates des abysses et le Fougasse baptisés

Jeudi, alors que le Yacht Show battait son plein, deux bateaux, l'un appartenant à l'École bleue et le second au club de plongée monégasque, ont été baptisés selon une vieille tradition marine

Un navire qui n'a pas goûté au vin goûtera au sang » : ce seul proverbe résume, à lui seul, cette vieille superstition marine, qui vise à briser une bouteille sur la coque d'un bateau pour le baptiser, mais aussi le protéger des mésaventures, lui et son équipage. Pas de vin, ni de champagne jeudi soir sur le quai Louis-II, mais une bouteille en sucre pour baptiser le Pirates des abysses et le Fougasse, deux embarcations qui appartiennent à la Fédération monégasque des activités subaquatiques (FMAS).

La cérémonie a débuté par un discours touchant de Pierre Frolla, en présence du prince Albert II, de la princesse Charlène et de leurs jumeaux, Jacques et Gabriella.

« Ce navire c'est une arme »

Arrivé au tout début de l'été, le Pirates des abysses, ce catamaran rouge, blanc et noir, aux couleurs de la Principauté et des pirates, a déjà transporté plus de 400 élèves.

« Ce navire est une arme pour protéger la nature, mais aussi pour véhiculer les valeurs mériennes si importantes que sont l'honneur, le courage, le partage, la fraternité et l'engagement. » Ce catamaran permet aux enfants de faire de la plongée, de l'apnée du sauvetage. « C'est un bel outil », souligne son capitaine Franck Ahonoukoun. Après la bénédiction donnée par l'archevêque de Monaco, Mgr Bernard Barsi, c'est la princesse Charlène qui a brisé la bouteille sur le navire de l'École bleue. Le prince Albert II s'est ensuite dirigé vers la seconde embarcation pour faire de même, sur le bateau du club de plongée sous-marine, le Fougasse.

« Une longue complicité »

Un moment émouvant pour Roger Mullot, président du CESMM de Monaco, qui, pour cacher ses émotions, n'a pas manqué de rappeler l'importance de ce dessert sur le Rocher et de l'énorme fougasse qui avait été préparée à l'occasion des dix ans du règne du prince Albert II.

Mais trêve de plaisanterie, le président a voulu également évoquer l'étroite collaboration qui a toujours existé entre les deux associations. « Ce sont deux clubs jumeaux de la Principauté et ce double baptême illustre à merveille la longue et amicale complicité qui existe entre les deux depuis de nombreuses années. La fédération pourra encore longtemps compter sur ce binôme qui travaille en parfaite harmonie. »

Les deux bateaux baptisés vont désormais pouvoir reprendre le large, faire naviguer les passions et continuer à être ces outils de sensibilisation dont notre environnement a tant besoin.


La suite du direct