“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le Philharmonique vire au baroque

Mis à jour le 26/09/2018 à 05:06 Publié le 26/09/2018 à 05:06
Ton Koopman dirigera le Philharmonique, dimanche Salle Garnier, notamment dans deux concertos pour mandoline pour lesquels officiera Avi Avital.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le Philharmonique vire au baroque

La formation sera dirigée, ce dimanche Salle Garnier, par l'un des spécialistes internationaux de ce répertoire, Ton Koopman

Ça alors ! L'Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, qui nous habitue à entendre des grandes symphonies romantiques dans l'éclat somptueux de ses cent instruments, va s'engager, ce dimanche, dans l'interprétation minutieuse, précautionneuse, méticuleuse, de la musique baroque, généralement dévolue aux orchestres de chambre. En voilà une métamorphose ! Le chef d'orchestre sera l'un des meilleurs dans ce domaine au niveau international, le Hollandais Ton Koopman. Il fera certainement jouer les violons sans vibrato, avec des archets courts et des phrasés de jadis.

Trois œuvres au programme

Impressionnant changement par rapport à l'extraordinaire concert de vendredi dernier, au Grimaldi Forum, où Kazuki Yamada nous a donné une version passionnante et personnelle de ces deux œuvres à grand spectacle, si souvent rabâchées, que sont la Force du destin de Verdi et la Cinquième symphonie de Beethoven !

Trois des œuvres au programme de dimanche sont prétendues n'avoir jamais été jouées en Principauté.

La première, portant le titre inquiétant de Chaos, sera d'un compositeur dont on avait bien peu entendu parler, Jean-Fery Rebel, lequel faisait pourtant partie des « Violons du Roy » de Louis XIV.

Les deux autres œuvres seront les concertos pour mandoline de Vivaldi et de Hummel. En ce qui concerne le concerto de Vivaldi, on l'a certainement déjà entendu en Principauté en dehors des programmations de l'orchestre symphonique, mais peu importe !

La mandoline, instrument des sérénades napolitaines, est choyée dans notre région au festival estival de Castellar. Le mandoliniste sera l'Israélien Avi Avital, déjà applaudi à la Philharmonie de Berlin ou au Carnegie Hall de New York.

Du beau monde pour ce dimanche baroque !

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.