“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le petit train des Princes Les ascenseurs de traverse Grand Tour en bus

Mis à jour le 04/08/2016 à 05:04 Publié le 04/08/2016 à 05:04

Le petit train des Princes Les ascenseurs de traverse Grand Tour en bus

Faire le tour de la cité des Princes à bord d'un petit train, qu'y a-t-il de plus folklorique ?

Faire le tour de la cité des Princes à bord d'un petit train, qu'y a-t-il de plus folklorique ? La visite guidée est commentée en douze langues et permet de (re)découvrir le patrimoine de cette ville-pays et ses 700 ans d'histoire.

Les trois trains fonctionnent tous les jours de février à la mi-novembre pour un départ toutes les demi-heures en moyenne. En plus d'être écolo avec son moteur qui pollue peu, le petit train est économe puisqu'il ne siffle le départ que lorsque sa soixantaine de sièges est remplie.

Le départ se situe face au Musée océanographique. L'agréable cadence du petit train et son toit panoramique délivrent les meilleures conditions pour prendre de belles photos de la Principauté, profiter de chaque lieu et même de jouer à Pokémon Go, la dernière sensation.

Marcher le long du port Hercule en été peut vite se transformer en traversée du désert pour les piétons non-avertis.

Pour rallier aisément le quartier du Casino à Monaco-ville, il existe cependant une solution de saison agréable et écolo. À partir de 2 e, le bateau-bus « Camille » emmène ses passagers pour un court voyage nautique. Propulsé à l'énergie électrique solaire, grâce à deux moteurs alimentés par 24 batteries, le bateau lève l'ancre tous les jours. De 8 h à 19 h 50, il assure la liaison entre le quai des États-Unis et le quai Rainier-Ier en moins de dix minutes.

Adieu les embouteillages, les balades sous le cagnard et l'odeur des pots d'échappement, les embruns marins chatouillent les narines et la vue sur le port est sans égale. N'oubliez pas de faire coucou aux grands yachts et bateaux de plaisance amarrés non loin.

Monaco n'a pas été construite, Monaco s'est élevée. Pour aller chatouiller les cieux, la Principauté affiche des dédales de rue prenant rapidement de la hauteur. Résultat : les piétons sont pris de court, se fatiguent à rejoindre des lieux surélevés comme le Jardin Exotique ou le Rocher.

Mais à chaque problème ses solutions : de (très) nombreux ascenseurs permettent de rallier les points-clés de la ville. Certains sont même de véritables raccourcis. 28 ascenseurs publics sont disséminés sur tout le territoire. Voici les connexions les plus connues :

- de la place des Moulins, un aller direct vers le Larvotto et le Grimaldi Forum

- du boulevard de Belgique à la place Sainte-Dévote et le port Hercule

- de la place d'Armes au quartier de Fontvieille, par son centre commercial

De grands écarts à faire pâlir Van Damme et Chuck Norris.

Les bus monégasques sont bien utiles aux arrivants d'un jour pour se déplacer d'un point à l'autre. Le problème : dur de s'y retrouver entre les lignes quand on ne parle pas la langue et que l'on ne comprend rien aux cartes du réseau.

Pas de panique, le bus à deux étages, ciel ouvert sur l'azur, roule sa bosse pour vous. Le « grand tour » dure 1 h et pour l'achat d'un ticket, il est possible de monter et descendre à volonté. En plus de profiter d'anecdotes sur les différents lieux visités grâce aux cassettes audios disponibles en huit langues, le bus se révèle très pratique. Il passe toutes les 15 minutes en s'arrêtant dans onze lieux-clés de la Principauté : le Stade Louis-II à Fontvieille, le Casino de Monte-Carlo, les plages du Larvotto ou encore la place du Palais princier. Les chiens sont même admis et le bus rouge dispose d'un équipement pour accueillir un fauteuil roulant.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct