“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le Pays de Galles s'adjuge la première Princes' Cup

Mis à jour le 09/11/2017 à 05:16 Publié le 09/11/2017 à 05:16
En haut : l'équipe Aberdovey, représentant le Pays de Galles, a reçu le trophée des mains du prince Albert et du prince Andrew d'Angleterre, duc de York. En bas : l'équipage monégasque a subi une avarie en finale mais termine à la 2e place.

En haut : l'équipe Aberdovey, représentant le Pays de Galles, a reçu le trophée des mains du prince Albert et du prince Andrew d'Angleterre, duc de York. En bas : l'équipage monégasque a subi une avarie en finale mais termine à la 2e place. Cyril Dodergny et Ed Wright Images

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le Pays de Galles s'adjuge la première Princes' Cup

Emmenés par leur capitaine et rugbyman, Dan Luger, de jeunes adolescents placés sous la bannière d'Aberdovey ont vaincu les Monégasques devant le prince Albert et le duc de York

Les fortes pluies n'ont pas empêché l'Angleterre, l'Ecosse, le Pays de Galles et Monaco de ferrailler sur les eaux monégasques, hier, lors d'une course (300 mètres) d'aviron inédite en Principauté. Un format sprint pour une toute nouvelle compétition intitulée : Prince's Cup.

Une Coupe des Princes qui a donc pris la direction du Pays de Galles après la victoire, en finale, d'Aberdovey face à Monaco. Capitaine de l'embarcation galloise, le rugbyman anglais Dan Luger a su pousser son jeune équipage dans ses retranchements, pour devancer des rameurs locaux drivés par la cycliste australienne Tiffany Cromwell. Partis pieds au plancher dans cette finale, les Monégasques ont calé à mi-parcours, victimes d'une casse.

Dans la « petite » finale, les Ecossais (Loch Eil) du rugbyman Ross Beatie - blessé et remplacé sur le bateau par le Monégasque Mathieu Monfort - ont dominé l'Angleterre (Ullswater) et son capitaine champion d'aviron, Matthew Bennett. « J'ai été étonné par le niveau technique car il y avait quand même des néophytes dans les bateaux et ça ramait pas mal du tout ! », commentait à chaud Roland Weill, rameur olympique aujourd'hui en charge de la communication de la Société nautique de Monaco.

« Une face de la vraie vie »

Cette Princes' Cup est un projet d'Outward Bound, association à but non lucratif fondée il y a 76 ans et présente dans le monde, qui « dispense une éducation basée sur les activités en pleine nature favorisant le développement personnel et le dépassement de soi ». La branche monégasque d'Outward Bound est parrainée par le prince Albert II et le prince Andrew d'Angleterre, duc de York. Tous deux étaient d'ailleurs au bord du bassin pour encourager les équipes, avant de les récompenser.

La plus belle des récompenses restant celle du partage d'une expérience unique, décrite à merveille par le président de la Société nautique de Monaco, Jean-Marc Giraldi. « Nous sommes réunis pour montrer aux jeunes générations qu'il existe un autre monde que celui du smartphone qui, dans certains cas, peut apporter une ouverture sur le monde mais, le plus souvent, renferme, isole, et réduit le champ de vision de son proche entourage (...) En montant en bateau, vous allez unir vos efforts et découvrir une face de la vraie vie. Se battre au quotidien contre les éléments, ne jamais baisser sa garde tant que la ligne d'arrivée n'est pas atteinte, rester unis car, dans le sport, l'union est une force. »

Des propos étayés par le président d'Outward Bound Monaco, Michael Peagram, et sa secrétaire général, Judy Churchill, évoquant les valeurs de ce sport : « Maîtrise, bravoure, confiance en soi et dépassement de soi ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.