“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Parcours civique est très important

Mis à jour le 08/09/2018 à 05:12 Publié le 08/09/2018 à 05:12

Le Parcours civique est très important

Deux conventions de partenariat ont été signées en ce jour de rentrée solennelle à Sciences Po Menton.

Deux conventions de partenariat ont été signées en ce jour de rentrée solennelle à Sciences Po Menton. L'une concernait la promotion du Parcours civique que Frédéric Mion, directeur de Sciences Po et Michel-Jean Floc'h, Inspecteur d'Académie et

Directeur Académique des Services de l'Éducation Nationale (IA-DASEN) ont conjointement signé.

« Le Parcours civique est très important. Il va permettre à ces jeunes d'avoir une vision globale des gens et de ne pas devenir technocrates », précise le maire, Jean-Claude Guibal. L'engagement civique est un pilier fondamental du curriculum sur les 7 campus du Collège universitaire (Dijon, Le Havre, Menton, Nancy, Paris, Poitiers et Reims).

Un programme sur 3 ans

Dès leur première année au sein de Sciences Po, les élèves débutent ce Parcours civique. Comme l'explique Mounibah qui est en deuxième année, « ce programme nous permet d'appréhender la citoyenneté et la responsabilité sociale» Les étudiants commencent par rédiger une lettre d'engagement et définir une thématique. Pour exemple, Mounibah a choisi l'aide à la personne. Ils effectuent par la suite un stage d'un mois à l'issue duquel ils devront rédiger un rapport de stage.

En seconde année cette fois, les élèves créer un projet et trouver du temps pour consacrer au minimum 75 h à une association par exemple Cette étudiante ira pour sa part à la Croix-Rouge de Monaco. Elle devra de nouveau rédiger un rapport de stage.

C'est un travail qui demande beaucoup de rigueur et d'implication et qui s'achève en troisième année, avec un écrit final qui se rapporte un peu à un mémoire. Et le tout se fera dans un esprit « de liberté, d'égalité et de fraternité », a dit Michel-Jean Floc'h avant la signature.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct