“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le padel en vedette ce week-end à Beausoleil

Mis à jour le 12/05/2018 à 05:16 Publié le 12/05/2018 à 05:16
Laurent Imbert et Alexis Salles, cofondateurs du My Padel Tour, entouré de Bastien Blanqué et Johan Bergeron, la paire française numéro 1.

Laurent Imbert et Alexis Salles, cofondateurs du My Padel Tour, entouré de Bastien Blanqué et Johan Bergeron, la paire française numéro 1. M.D.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le padel en vedette ce week-end à Beausoleil

Jusqu'à dimanche, la troisième étape du « My Padel Tour » s'installe au Tennis Padel Soleil de Beausoleil.

Jusqu'à dimanche, la troisième étape du « My Padel Tour » s'installe au Tennis Padel Soleil de Beausoleil. Ce sport venu d'Amérique du Sud plaît de plus en plus, comme l'explique Laurent Imbert, cofondateur du tournoi : « Ce sport est en pleine expansion. On compte entre 80 000 et 90 000 licenciés sur le territoire. »

Et pour cause, le padel cumule les bons points. Cousin du tennis, il se joue en double sur un court plus petit qu'au tennis. Les rebonds sur les murs et les grillages sont autorisés et le service se fait à la cuillère. « Pas besoin d'être un as du tennis pour pratiquer le padel. En plus, pas besoin de courir chercher les balles », affirme Laurent Imbert.

La France est cependant encore novice : « On a 20 ans de retard sur l'Espagne. Là-bas, il y a 4 millions et demi de licenciés dont 41 % de femmes. » Les favoris du tournoi, rendu possible par la FFT et Fabrice Pastor, ne sont d'ailleurs pas français. Federico Chingotto et Juan Tello, paire argentine classée 17e mondiale, se sont d'ailleurs scindés pour ne pas écraser les autres joueurs.

Mais le résultat n'est pas le plus important au padel. « Ludique, convivial et fun, voilà à quoi se résume le padel », ajoute Laurent Imbert.

En attendant que le padel devienne un sport olympique 2029 - « On y travaille » -, vous pouvez assister aux matchs samedi, à la demi-finale dimanche à 10 h et à la finale à 14 h au complexe du Devens. Entrée libre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.