“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Noël des orthodoxes de Monaco

Mis à jour le 16/01/2020 à 14:07 Publié le 16/01/2020 à 10:10
Le Conseil de l’association "Église orthodoxe russe de Monaco" autour de Anna Bulatova, consul de Russie sur la Riviera française, et le père Evgeniy, prêtre de l’association.

Le Conseil de l’association "Église orthodoxe russe de Monaco" autour de Anna Bulatova, consul de Russie sur la Riviera française, et le père Evgeniy, prêtre de l’association. Photo BBOstudio/Association Église orthodoxe russe de Monaco

Le Noël des orthodoxes de Monaco

L’association "Église orthodoxe russe de Monaco" a organisé, quelques jours avant le 14 janvier, date du nouvel an au calendrier Julien, le deuxième Dîner de Noël russe à Monaco, au Café de Paris.

Les membres de la communauté orthodoxe étaient réunis autour du consul de la Fédération de Russie sur la Riviera française, Anna Bulatova, et du révérend père Evgeniy Nikitine, prêtre de l'église orthodoxe de Menton et de l'association.

Plus d'une centaine de convives orthodoxes, soit deux fois et demie plus que l’an dernier, étaient présents. "Toujours en gardant l'esprit de famille et d'amitié, le concept a évolué avec des morceaux joués par les musiciens orthodoxes de l'Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, Milena Casha Legourska et Sorin Turc, qui viennent de pays à majorités orthodoxes, la Bulgarie et la Roumanie", explique Alexandre Hagerty, président de l'association.

Six des sept nationalités célébrant Noël le 7 janvier étaient de la partie. Une majorité de Russes, certes, mais aussi des Ukrainiens, Biélorusses, Serbes, Moldaves et Monténégrins de la Principauté.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.