“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le Niçois Bernard Barsi, archevêque de Monaco, prend sa retraite

Mis à jour le 29/12/2019 à 10:18 Publié le 29/12/2019 à 10:18
Mgr Barsi était archevêque de Monaco depuis l’an 2000. On ne connaît pas encore le nom de son successeur.

Mgr Barsi était archevêque de Monaco depuis l’an 2000. On ne connaît pas encore le nom de son successeur. S. Botella

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le Niçois Bernard Barsi, archevêque de Monaco, prend sa retraite

Le 27 janvier, Mgr Bernard Barsi quittera son appartement de l’archevêché, logé en contrebas de la cathédrale de Monaco, où il vit depuis l’an 2000.

Le 27 janvier, Mgr Bernard Barsi quittera son appartement de l’archevêché, logé en contrebas de la cathédrale de Monaco, où il vit depuis l’an 2000. À 79 ans, il prendra sa retraite tout en restant archevêque émérite de Monaco. Il rentrera chez lui, à Nice, sa ville natale, là où tout a commencé, en 1969, lorsqu’il a été ordonné prêtre.

Avant d’être nommé archevêque de Monaco par Jean Paul II le 16 mai 2000, il avait officié dans le diocèse de Nice qui couvre les Alpes-Maritimes.

Débuts à La Trinité

Il débute comme curé de La Trinité et exerce ensuite différents autres ministères dans le diocèse, jusqu’à devenir en 1991 vicaire général du diocèse. Il assure l’intérim lorsque l’évêque Mgr Saint-Macary est nommé archevêque de Rennes en 1997. Il retrouvera en 1998 sa fonction de vicaire général auprès du nouvel évêque de Nice, Mgr Bonfils. Jusqu’à sa nomination à Monaco en mai 2000 en remplacement de Mgr Joseph-Marie Sardou atteint par la limite d’âge.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.