“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le Monaco Yacht Show maintenu en septembre mais dans une version réduite

Mis à jour le 26/05/2020 à 19:22 Publié le 26/05/2020 à 19:19
Le nombre de superyachts sera revu à la baisse pour 2020.

Le nombre de superyachts sera revu à la baisse pour 2020. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le Monaco Yacht Show maintenu en septembre mais dans une version réduite

Les organisateurs ont acté, ce lundi, que la version 2020 aurait bien lieu au port Hercule mais avec moins d’exposants et de superyachts. C’est l’un des rares événements à avoir été maintenu.

Voilà une nouvelle qui devrait donner du baume au cœur au tissu économique local, habitué, ces dernières semaines, aux annulations d’événements en cascade. Le Monaco Yacht Show, version 2020, aura bien lieu du 23 au 26 septembre prochain.

La décision – prise dans un contexte de levée progressive du confinement et d’un recul de l’épidémie de Covid-19 – a été officialisée ce lundi soir.

Bien sûr, on sera loin des 125 superyachts qu’il faut, d’ordinaire, faire rentrer au chausse-pied au cœur du port Hercule.

"Le salon sera de plus petite taille mais on ne fera pas de compromis sur la qualité, explique Gaëlle Tallarida, directrice générale du Monaco Yacht Show. Les chantiers navals n’ont pas complètement arrêté leur production mais ils ont pris du retard. Certaines nouveautés, en termes de superyachts, pourraient donc ne pas venir. Pour les bateaux de brokerage [courtage, ndlr], beaucoup passent l’été en Méditerranée, après l’hiver aux Caraïbes. À cause du Covid-19, beaucoup n’ont pas traversé l’Atlantique et n’ont pas encore la possibilité de naviguer."

Les organisateurs, de concert avec le gouvernement princier et le propriétaire de l’événement, Informa, suivent de très près l’évolution de la pandémie pour peaufiner l’organisation semaine après semaine.

"C’est le socle de toutes les décisions", fait remarquer Gaëlle Tallarida. Une chose est sûre, côté exposants, il y aura aussi des absents.

"D’habitude, on accueille 550 exposants avec un taux de renouvellement de 85% chaque année. Là, on table sur un salon qui pourrait faire 50 à 60 % de la capacité habituelle. Certains exposants réfléchissent encore sur leur venue ou non, d’autres n’ont pas renouvelé du fait de leur situation géographique ou commerciale", poursuit-elle.

Cadre sanitaire en cours

Le cadre sanitaire, pas encore totalement ficelé par les parties prenantes, devrait être acté au début de l’été. On en saura alors plus sur les détails de cet événement qui accueille, en temps normal, plus de 31.000 visiteurs sur quatre jours.

"On maintiendra des espaces plus larges pour faciliter le flux de visiteurs et le travail des exposants. L’objectif est de fournir une plateforme commerciale de haute qualité pour les designers, courtiers maritimes, chantiers navals et autres acteurs clés de l’industrie du yachting pour rencontrer leurs clients et échanger dans un environnement sain, conclut Gaëlle Tallarida. Il est impératif de mettre tout en œuvre pour aider notre industrie à se rétablir et repartir sainement et rapidement."

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.