“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le Monaco Economic Board garde le rythme en 2017

Mis à jour le 22/03/2017 à 05:15 Publié le 22/03/2017 à 05:15
Lors de l'assemblée générale du Monaco Economic Board, le président Michel Dotta (à droite avec le ministre d'État Serge Telle) a détaillé devant 220 membres et invités le programme des opérations de promotion et de soutien au développement des entreprises monégasques.

Lors de l'assemblée générale du Monaco Economic Board, le président Michel Dotta (à droite avec le ministre d'État Serge Telle) a détaillé devant 220 membres et invités le programme des opérations de promotion et de soutien au développement des entreprises monégasques. Realis

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le Monaco Economic Board garde le rythme en 2017

Cette année comme l'an dernier, le MEB va monter, en moyenne, un événement chaque semaine au bénéfice de ses 470 adhérents. Notamment trois missions économiques à l'étranger

Cinquante événements par an. Soit, en moyenne, un par semaine. La volonté de Michel Dotta est claire : l'association qu'il préside depuis huit ans doit faire preuve d'un dynamisme à toute épreuve. Le rythme des opérations proposées par le Monaco Economic Board à ses adhérents - « des opérations ciblant les entreprises et nos membres en priorité, et des opérations de promotion visant à attirer de nouveaux investisseurs », souligne Michel Dotta -, est le reflet de cette politique.

Jeudi soir, devant 220 personnes réunies dans le salon Bellevue du Café de Paris, Michel Dotta a déroulé le bilan d'activité du MEB lors de l'assemblée générale ordinaire. Avec l'aide d'une vidéo dont la durée a frisé le quart d'heure, le bilan de l'année écoulée a été passé en revue. Les « Rendez-vous des adhérents », conférences et autres réceptions de délégations étrangères ont ponctué l'année 2016, à côté des temps forts du calendrier : les Trophées du Club de l'éco de Monaco-Matin - ils récompensent chaque année des entrepreneurs remarquables de la Principauté - et les incontournables missions économiques menées à travers le monde. L'an dernier, des dizaines de chefs d'entreprise monégasques sont partis à la conquête de marchés au Brésil, en Russie et en Azerbaïdjan, pour rencontrer d'autres dirigeants, nouer des contacts, faire du business.

En mission avec le prince

Et en 2017 ? On prend les mêmes et on recommence. Sur les mêmes bases, au même rythme effréné d'un événement par semaine. Le prochain sera l'accueil d'une délégation brésilienne, ce jeudi 23 mars au Monte-Carlo Bay. Sans lister le programme du MEB pour les huit prochains mois, retenons trois temps forts. En l'occurrence, les trois prochaines missions économiques.

Du 1er au 5 mai, Michel Dotta conduira une délégation d'entrepreneurs monégasques en Slovaquie et en Moldavie, dans le sillage d'une visite officielle du prince Albert II dans ces deux pays, sur la même période. Le Monaco Economic Board programme ensuite un déplacement qui s'annonce comme la mission de l'année. Elle emmènera une délégation à Tel Aviv, « la Nation start-up », comme la qualifie Michel Dotta, du 19 au 22 juin.

« Partenaire majeur du gouvernement »

Enfin, quasiment dans la foulée, le MEB prévoit de s'envoler vers le Kazakhstan, à Astana, autour du 7 juillet, pour participer à sa manière à l'exposition internationale qui se déroulera du 10 juin au 10 septembre, et où la Principauté sera représentée.

Encore une année qui s'annonce animée pour les 470 entreprises membres. Arrivé à l'issue de l'assemblée générale, le ministre d'État Serge Telle n'a d'ailleurs pas manqué de souligner que « le MEB est un partenaire majeur et stratégique du gouvernement princier », parce qu'il « poursuit le même objectif de développement, de rayonnement et d'attractivité de la Principauté ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.