Rubriques




Se connecter à

Le luxe à l'italienne s'installe à Monte-Carlo

Coup double.

C.V. Publié le 05/09/2017 à 09:58, mis à jour le 05/09/2017 à 09:58
La pâtisserie Cova vient d'ouvrir ses portes sur le boulevard des Moulins.	(DR)
La pâtisserie Cova vient d'ouvrir ses portes sur le boulevard des Moulins. (DR)

Coup double. À un jet de pierre l'un de l'autre, deux enseignes, quintessence du luxe à l'italienne, viennent d'ouvrir leurs portes ces jours-ci le long du boulevard des Moulins. Au numéro 2, la boutique de prêt-à-porter Dolce & Gabanna. Au numéro 19, une succursale de la prestigieuse pâtisserie milanaise, Cova.

Concernant cette dernière, quel autre écrin que celui de la Principauté aurait pu accueillir le mariage du groupe LVMH et de Flavio Briatore ? Le groupe de luxe et l'homme d'affaires touche-à-tout viennent de sceller leur union en Principauté autour de la pâtisserie Cova.

Célèbre pour son panettone

 

La célèbre enseigne milanaise, propriété de LVMH, s'offre une première adresse hors de Milan, à Monaco, au n° 19 du boulevard des Moulins. Un espace de 200 mètres carrés, qui peut accueillir 60 couverts, et propose une sélection de douceurs qui ont fait le succès de cette enseigne. Dont le célèbre panettone, pâtisserie signature de la maison qui fait son succès depuis deux siècles.

« Je tiens beaucoup à ce projet » déclarait en mai dernier, Flavio Briatore dans les colonnes de Monaco-Matin. « Les travaux ont été plus compliqués car les installations étaient vétustes dans l'immeuble, il a fallu tout refaire, pour mettre tout aux normes de sécurité. Cova, c'est la meilleure pâtisserie de Milan, ouverte depuis cent ans. J'espère qu'elle servira de locomotive pour rehausser le boulevard des Moulins, qui en a besoin. Il n'y a que des agences immobilières ou presque sur cette artère ! »

Avec sa devanture bleue et son intérieur soigné, façon bar du début du XXe siècle, la pâtisserie devrait rapidement trouver ses fidèles.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.