“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le kiosque de la place Beaverbrook a rouvert à Cap-d’Ail

Mis à jour le 03/03/2020 à 11:19 Publié le 03/03/2020 à 11:00
Arthur Bodart et son papa Thierry devant le kiosque que ce dernier vient de reprendre sur la place Beaverbrook à Cap d’Ail.

Arthur Bodart et son papa Thierry devant le kiosque que ce dernier vient de reprendre sur la place Beaverbrook à Cap d’Ail. O.-V. M.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le kiosque de la place Beaverbrook a rouvert à Cap-d’Ail

Depuis la mi-février, la place Beauverbrook de Cap-d’Ail a repris des couleurs grâce à Thierry Bodart, qui a rouvert les portes du kiosque à journaux, fermées depuis quelques mois.

Depuis la mi-février, la place Beaverbrook de Cap-d’Ail a repris des couleurs grâce à Thierry Bodart, qui a rouvert les portes du kiosque à journaux, fermées depuis quelques mois.

À 47 ans, c’est un nouveau départ pour ce Berlugan qui, jusqu’en mai dernier, était barman et responsable des banquets du Vista Palace. "Travailler dans la restauration est difficilement compatible avec la vie de famille. Lorsque le Vista Palace a fermé et a licencié son personnel, j’ai saisi l’occasion pour changer de vie." 

Une petite annonce plus tard, une formation à la presse et les rendez-vous s’enchaînent entre la SEC à Monaco et le maire de Cap-d’Ail: le premier assure la distribution de la presse et aide à la vente, l’autre est celui qui loue le kiosque.

"La SEC est vraiment d’une grande aide autant dans la mise en place que dans la gestion du kiosque. Du côté de la mairie, j’ai également reçu un joli coup de pouce puisque le maire m’a concédé un rabais intéressant sur le loyer." 

Après presque trois semaines d’exercice, Thierry Bodart a le sourire et en ce début d’après-midi de samedi: il a déjà vendu tous ses exemplaires de Monaco-Matin. Le kiosque, cependant, n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière et les étagères se remplissent au gré des nouvelles publications.

En plus des journaux et magazines de toutes les langues, l’ancien barman propose des boissons chaudes ou froides ainsi que des snacks et prévoit pour la saison d’été de vendre des glaces sur la place Beaverbrook.

Le souriant quadragénaire se donne une année pour réussir avec un atout sérieux dans sa manche: le service "palace" hérité d’une vie professionnelle dans l’hôtellerie de luxe et une ouverture 6j/7.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.