Le Kart Indoor de Monaco de retour au parking des Pêcheurs pour une saison... plus courte

Dès ce mercredi 9 novembre et jusqu’au 13 janvier, les karts électriques remettent les watts dans l’enceinte fermée. En plus du tracé de 300 mètres, deux offres sont proposées en nouveautés: les simulateurs et le Crazy Kart.

Article réservé aux abonnés
Thibaut Parat Publié le 09/11/2022 à 10:23, mis à jour le 09/11/2022 à 10:45
Dès aujourd’hui et jusqu’au 13 janvier, huit karts sont disponibles pour les adultes et six pour les enfants. Jean-François Ottonello

Tous les grands noms de la Formule 1 ont amorcé leur carrière par la case "karting". Alors si, d’aventure, vous songiez à intégrer l’élite des pilotes automobiles, pourquoi ne pas fignoler votre technique de conduite et vos dépassements au Kart Indoor de Monaco qui, dès ce mercredi et jusqu’au 13 janvier, entame sa dixième saison au premier étage du parking des Pêcheurs. "La saison sera courte et intense cette année, car le rallye WRC de Monte-Carlo aura besoin de l’emplacement", précise Clivio Piccione, gérant de la structure.

Alors, certes, les karts qui tournent dans cette enceinte fermée ne sont pas thermiques, comme ceux pilotés jadis par les actuels as de l’asphalte, mais électriques. Zone urbaine et credo environnemental obligent.

L’absence de bruit n’en altère pas moins les sensations sur le bitume, bien au contraire. "En sortie de virage, le kart électrique a beaucoup plus de reprises que le kart thermique qui a un temps de réaction plus long", fait savoir Khatir Chaki, nouveau manager recruté pour ses 25 années d’expérience dans le milieu, dont une majorité au Fun-Kart de la Sarrée au Bar-sur-Loup.

Parmi les nouveautés, huit simulateurs pour se concurrencer entre amis. Photo Jean-François Ottonello.

Sécurité optimale

Cette nouvelle saison augure bien des nouveautés. La flotte de quatorze kartings, dont huit dévolus aux adultes, a été entièrement renouvelée. Leur motorisation de 7kWh permet à leurs pilotes de flirter avec une vitesse de pointe de 60 km/h. Le circuit de 300 mètres de longueur, composé de sept virages, a été en partie repensé pour plus d’attrait auprès des habitués des lieux.

"On a changé 4 virages", note Clivio Piccione, lequel ne lésine pas sur la sécurité. Le tracé est protégé par le système Tecpro Barriers et, sur les secteurs les plus sensibles, par des blocs de béton et des pneus en complément.

"Les pilotes, eux, ont la ceinture de sécurité, le casque et la minerve", ajoute-t-il. A noter qu’à tout moment une star automobile peut débouler dans l’enceinte. Ces dernières années, les frères Leclerc, Max Verstappen, Maro Engel, Mika Häkkinen et ses enfants ont été aperçus dans l’enceinte du kart indoor.

Le Crazy Kart, activité plébiscitée cet été sur le port Hercule, fera partie de l’offre. Photo Jean-François Ottonello.

Simulateurs et Crazy Kart

Cette année, l’offre "kart" est complétée par deux nouvelles formules.

La "Race Room", d’abord, soit huit simulateurs de conduite sur lesquels une bande d’amis peut, virtuellement, se tirer la bourre sur les tracés de GT du monde entier.

"C’est une première à Monaco. Il s’agit d’un matériel haut de gamme utilisé par les passionnés de simulation. On organisera des compétitions et des challenges lors de privatisations", informe Clivio Piccione.

Le "Crazy Kart", ensuite. Une activité délirante déjà testée sur l’esplanade du port Hercule cet été.

"C’est une toute petite machine, à partir de 3 ans et pour tous les âges. A l’avant, les roues sont directrices. A l’arrière, les roulettes sont amovibles et tournent à 360 degrés. Le frein à main permet d’amplifier la rotation du véhicule et la sensation de glisse", poursuit-il. À découvrir dès aujourd’hui, donc.

Savoir+
Kart Indoor Monaco, au parking des pêcheurs.
Ouvert tous les jours sauf le lundi. Mardi et jeudi (15h-22h), mercredi (13h-22h), vendredi (15h-00h), samedi (13h-00h), dimanche (12h-20h).
Tarifs. Pour le karting: 20€ les 8 min puis dégressif.
Pour le simulateur: 15€ les 15 min.
Pour le Crazy Kart, 10€ les 8 min.

Khatir Chaki est le nouveau manager du Kart Indoor à Monaco. Photo Jean-François Ottonello.

Khatir Chaki, 25 ans d’expérience dans le karting

C’est le nouveau visage du Kart Indoor. Recruté comme manager en Principauté, pour ses 25 ans d’expérience dans le milieu, Khatir Chaki est davantage connu à l’Ouest des Alpes-Maritimes, où il a longtemps officié comme moniteur au Fun-Kart du Bar-sur-Loup, l’unique tracé de karting du département.

Là-bas, depuis les années 2000, ce passionné d’automobile a vu passer des milliers de particuliers mais aussi du beau monde et assisté aux premiers tours de roues de futurs pilotes de la Formule 1: Nico Rosberg, assisté par son père Keke, ou encore Mick Schumacher.

"Il venait avec son père, Michael, que j’ai côtoyé pendant une quinzaine d’années alors qu’il évoluait dans l’écurie Ferrari. On avait une relation amicale et je garde le souvenir de quelqu’un de très humain, de très simple", se souvient-il.

Il cite aussi Arthur Leclerc, désormais pilote de Formule 3, Théo Pourchaire, actuellement en Formule 2, ou encore Toto Wolff, le patron de l’écurie Mercedes, qui soutient les débuts de son fils en karting. De même que David Coulthard avec son garçon, Dayton.

Diplômé fédéral et diplômé d’État, Khatir Chaki désirait "mener une nouvelle aventure, radicalement différente puisqu’il s’agit d’électrique". "C’est une nouvelle façon de piloter, de travailler, de briefer les clients. Avec le thermique, à l’oreille, je pouvais savoir s’il y avait un problème avec le moteur. Là, sans bruit, tout sera différent. Le petit plus, c’est que c’est bon pour l’environnement."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.