“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le jumelage entre Monaco et Lucciana a fêté ses 10 ans

Mis à jour le 23/09/2019 à 08:32 Publié le 23/09/2019 à 11:04

Le jumelage entre Monaco et Lucciana a fêté ses 10 ans

Afin de célébrer cet anniversaire, une messe a été organisée en présence du prince Albert II et des maires des deux villes

Ce jumelage est avant tout, basé sur le culte. La légende raconte que vers les années 303 et 304, la vierge sainte Dévote aurait été martyrisée à Mariana, sous le règne de l’empereur Dioclétien. Pendant la nuit, son corps aurait été volé puis mis dans une barque à destination d’Africa. Un vent contraire l’aurait finalement emporté vers Monaco. Son corps a ensuite été enseveli dans la chapelle près du port de Monaco.

C’est ainsi que sainte dévote est à la fois, la patronne de la ville Corse, mais aussi de la Principauté. Le 26 septembre 2009, le serment de jumelage a été signé.

"Ce n’était pas logique d’attendre"

Le maire de Lucciana, celui de Monaco et le prince Albert II, se sont réunis vendredi soir le temps d’une messe. L’artiste corse, Jean Menconi a chanté dans sa langue, durant la cérémonie. À la fin, le Prince Albert II a dévoilé une plaque conçue en l’honneur de cette union. Les deux maires se sont ensuite exprimés et ont salué ce travail de coopération. Le représentant de la ville de Haute-Corse, s’est montré très ému durant son discours.

"C’est assez extraordinaire qu’une commune française puisse être honorée à ce point-là, d’être jumelle avec Monaco. En 2003, lorsque les Monégasques ont fait un pèlerinage en Corse, on s’est dit que ce n’était pas logique d’attendre encore 500 ans pour se revoir", justifie Joseph Galetti. De nombreux échanges ont donc lieu entre les deux communautés.

"Tous les mois, nous sommes en contact"

Que ce soit culturel, religieux ou encore sportif, la communion n’a jamais cessé. Par exemple, à Monaco, lors du Tournoi Sainte-Dévote, réunissant des jeunes rugbymen du monde entier, un trophée se dispute chaque année entre l’équipe de Monaco et celle de Lucciana.

"Pratiquement tous les mois, nous sommes en contact téléphonique. Pendant 10 ans, on a réussi à développer nos échanges en ce qui concerne les cérémonies, le culte, mais aussi dans les autres domaines comme la gastronomie", souligne Georges Marsan, maire de Monaco.

À 18h, il y a eu une autre messe, cette fois-ci, ouverte au public. Dès 20h, Jean Menconi a livré un concert de chants corses, au Jardin Exotique. Samedi, au marché de la Condamine, les visiteurs ont pu déguster des produits corses.

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.