“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le Jardin japonais en plein bouleversement

Mis à jour le 22/02/2019 à 10:11 Publié le 22/02/2019 à 10:10
Durant les travaux, le Jardin reste accessible aux visiteurs.

Durant les travaux, le Jardin reste accessible aux visiteurs. Sébastien Botella

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Le Jardin japonais en plein bouleversement

Les travaux de l’extension en mer nécessitent de grignotter sur l’espace paysager. Des manœuvres visuellement impressionnantes - mais non définitives - qui permettront une petite transformation

On ne s’attendait vraiment pas à ça. Nous, tout ce qu’on voulait, c’était s’offrir un petit moment zen au Jardin japonais. Et puis là… boom ! Une palissade, et des branches qui semblent appeler au secours de l’autre côté, en remuant dans tous les sens. Bref, un comportement totalement inhabituel pour des branches. Ça nous a mis la puce à l’oreille.

Pourtant, tout démarrait bien ! Ce lieu, réalisé par un authentique maître jardinier japonais dans les années quatre-vingt-dix, Maître Beppu, répondait à toutes les règles en matière d’harmonie et d’équilibre des éléments, tels qu’on les conçoit au Pays du Soleil levant, et le lieu idéal pour s’extraire de la vie urbaine qui grouille de l’autre côté du mur. D’ailleurs, Maître Beppu vient tous les ans s’assurer que l’harmonie perdure dans son œuvre. Il était encore là en novembre dernier, et nous l’avions rencontré.

Rétrécir pour mieux grandir

En s’approchant un peu de cette curieuse palissade, on découvre le panneau qui annonce « Chantier d’urbanisation en mer ». Le voilà le responsable : le grand projet d’extension de la Principauté.

Renseignements pris, ce serait un mal pour un bien, car il semblerait que tout ce tohu-bohu ne soit que très temporaire. Tant pis pour notre pause zen.

« Il s’agit du chantier qui raccorde l’extension au littoral. Dans un premier temps, ce sont les pompes du Jardin japonais qui vont être transférées dans les sous-sols du Grimaldi Forum. Dès que cela sera terminé, cette partie-là sera remise en état, dans sa quasi-totalité », assure Gilles Restellini, le responsable des espaces verts à la direction de l’Aménagement urbain. Ces équipements font fonctionner les pièces d’eau du jardin.

Une remise en état qui sera elle aussi temporaire, puisque le Jardin japonais est appelé à grandir un peu.

« L’entrée qui se fait par l’ascenseur du parking va prendre de l’importance. Puisque les promeneurs qui seront sur l’extension emprunteront sans doute cette voie-là. Alors Maître Beppu réfléchit déjà à lui donner une allure un peu plus majestueuse. Ces travaux, c’est aussi l’occasion de remettre un peu en discussion le Jardin tel qu’il est aujourd’hui et de l’étendre un peu », poursuit Gilles Restellini.

Et pour cette petite mise à jour, qui de mieux que Maître Beppu ? « Depuis deux ans, nous en discutons. Nous l’avons impliqué avec les architectes de l’extension. »

Arbres conservés

Pendant la durée des travaux, s’il y en a qui sont plus perturbées que les visiteurs en quête de zen, ce sont les plantes. Mais Gilles Restellini se veut rassurant : « Tous les arbres que l’on peut conserver le seront. Les oliviers, agrumes, cycas et aussi les pins taillés à la japonaise seront soit replantés ailleurs dans le jardin en attendant la fin des travaux, soit conservés en container. »

En revanche, n’espérez pas revoir l’alignement de pins maritimes qui bordait la promenade des Champions : ils ne servaient qu’à protéger le jardin des embruns. Mais d’ici 4 ans, soit la fin de travaux, la mer aura reculé de quelques centaines de mètres. Qu’on se rassure, ils seront quand même protégés : « Il y aura toujours des pins, mais ils seront plantés en forêt dans un grand jardin, mais cette fois, d’inspiration méditerranéenne. »

La plupart des arbres seront conservés. Certains ont cependant été sacrifiés.
La plupart des arbres seront conservés. Certains ont cependant été sacrifiés. Sébastien Botella
Jean-François Ottonello
Cette pièce d’eau a été vidée, puisque les travaux concernent la plomberie.
Cette pièce d’eau a été vidée, puisque les travaux concernent la plomberie. Sébastien Botella

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.