“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Jardin de la paix - Simone Veil sera inauguré samedi au parc du Pian

Mis à jour le 31/05/2018 à 05:06 Publié le 31/05/2018 à 05:06

Le Jardin de la paix - Simone Veil sera inauguré samedi au parc du Pian

Assis sur des bancs qui se font face, les lycéens lisent à tour de rôle des passages d'ouvrages et s'entraînent à élever leur voix… Hier après-midi, une poignée d'élèves de Pierre-et-Marie-Curie ont répété leurs textes avant l'inauguration du « Jardin de la paix- Simone Veil » prévue samedi à 15 heures au parc du Pian de Menton.

Assis sur des bancs qui se font face, les lycéens lisent à tour de rôle des passages d'ouvrages et s'entraînent à élever leur voix… Hier après-midi, une poignée d'élèves de Pierre-et-Marie-Curie ont répété leurs textes avant l'inauguration du « Jardin de la paix- Simone Veil » prévue samedi à 15 heures au parc du Pian de Menton.

Dans un contexte sociétal difficile depuis les attentats de janvier 2015, le lycée et l'association Pax Medicalis, avec le soutien de la ville de Menton ont décidé de s'unir. « Tout est parti de la tuerie de Charlie Hebdo. Mes élèves étaient incapables de mettre des mots sur ce qui s'est passé. Là, je me suis dit qu'il fallait que le lycée se lance dans un projet pour que les jeunes puissent entamer une réflexion », précise Florence Lagache, professeur à l'initiative du projet.

Des essences Méditerranéennes

Au lycée Pierre-et-Marie-Curie, un groupe d'une quinzaine d'élèves s'est créé pour discuter ensemble des valeurs de la République et de la lutte contre le racisme et l'antisémitisme. « La création d'un jardin de la paix s'inscrit dans une véritable démarche citoyenne. Nous avons souhaité l'appeler Simone Veil en souvenir de cette femme qui s'est battue pour la paix en Europe », précise l'enseignante.

Il y a quelques jours, six cyprès, deux grenadiers, un citronnier et un oranger ont été plantés dans le « Jardin de la paix ». Ces essences méditerranéennes ont une symbolique et se retrouvent dans les trois religions monothéistes. « L'objectif est que ce jardin devienne ensuite un lieu de repos, mais aussi un véritable support éducatif pour tous les écoliers de Menton », ajoute Florence Lagache.


La suite du direct