“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le gouvernement monégasque peaufine son plan mobilité

Mis à jour le 11/02/2019 à 08:53 Publié le 11/02/2019 à 09:00
Un bouchon sur la rue Grimaldi.

Un bouchon sur la rue Grimaldi. Photo Cyril Dodergny

Le gouvernement monégasque peaufine son plan mobilité

Afin de désengorger les rues de Monaco, le gouvernement présentera fin mars son plan mobilité. Aucune piste n'est écartée, et certaines solutions pourraient être mises en place rapidement, mais pour l'instant le mystère demeure.

Ce n’est pas encore officiel mais, selon nos sources, le gouvernement princier dévoilera son Plan mobilité fin mars, après l’avoir présenté au souverain et aux élus du Conseil national.

Par conséquent, difficile aujourd’hui de savoir ce qu’il contient, de connaître les décisions qui seront prises pour améliorer la circulation des véhicules et des piétons à Monaco dans les mois et les années à venir. Impossible, aussi, d’obtenir des réponses à des questions sur le sujet des transports, notamment sur les idées et projets venant de Nice.

LIRE. Navette souterraine ou autoroute de la mer... les idées françaises pour désengorger Monaco

On sait juste que ce Plan mobilité s’annonce comme un document de référence, global, qui prendra en compte tous les aspects de la mobilité au sens large. Une réflexion globale qui débouchera sur des propositions et solutions concrètes.

Tous les aspects de la mobilité sont visés: transports en commun, fluidité de la circulation, deux-roues et vélos, piétons, déplacements professionnels, télétravail, horaires dans les entreprises…

Tous les modes de transports envisagés

L’accès des pendulaires à Monaco figurera aussi dans ce plan mobilité, le fait que toujours plus de personnes viennent de France pour travailler à Monaco occupant une place importante dans la réflexion.

De même, les navettes maritimes devraient faire partie des pistes de solution envisagées. Tout comme la question de savoir si le cadencement des TER peut encore être augmenté.

Les projets de télécabine, de funiculaire ou encore la question de savoir s’il faut augmenter ou réduire le nombre de places dans les parkings devraient aussi être pris en compte.
Certaines décisions pourront être prises rapidement, celles qui concernent uniquement l’État monégasque. D’autres nécessiteront des discussions avec le pays voisin.

Le 11 janvier dernier, on sait que la Commission locale transfrontalière de coopération franco-monégasque a évoqué plusieurs sujets touchant à la mobilité : la réouverture de la bretelle de sortie d’autoroute de Beausoleil, les aménagements de carrefours sur la Moyenne Corniche, les modes de transport alternatifs tels que la création d’une liaison maritime, l’amélioration de la coordination des services nationaux de police et de gendarmerie en matière de gestion de la circulation aux heures de pointe.

Bref, vivement la fin du mois de mars pour en savoir plus sur ce Plan mobilité !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct