Rubriques




Se connecter à

Le gouvernement déclare la guerre aux chauffards

Chaque année, en marge de Top marques comme d'autres événements, des pilotes ascendants chauffards créent des nuisances. Le gouvernement a décidé d'appuyer sur le champignon

Publié le 18/04/2018 à 05:01, mis à jour le 18/04/2018 à 05:01
Les immobilisations de conducteurs au pied un peu lourd ont déjà commencé hier côté Sûreté publique.
Les immobilisations de conducteurs au pied un peu lourd ont déjà commencé hier côté Sûreté publique.

Des grosses cylindrées clinquantes qui font crisser les pneus dans un vacarme infernal, et des badauds hypnotisés par les volutes qui se dégagent du bitume chauffé par les pneus : chaque année, ce spectacle désole (au mieux) nombre de riverains et perturbe sérieusement leur quiétude en marge du salon Top Marques comme des Grands Prix.

Parfois même, ces dérapages donnent lieu à de spectaculaires accidents qui transforment les bolides italiens en compressions dignes de César. Le gouvernement est donc passé à l'action, en décidant de sanctions qui se veulent dissuasives et pédagogiques, comme l'explique Patrice Cellario, le conseiller de gouvernement-ministre de l'Intérieur.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.