“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le gouvernement contribue aux programmes du Conseil de l'Europe

Mis à jour le 27/06/2017 à 05:12 Publié le 27/06/2017 à 05:12
Rémi Mortier, représentant permanent de Monaco et Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire générale adjointe.

Rémi Mortier, représentant permanent de Monaco et Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire générale adjointe. DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le gouvernement contribue aux programmes du Conseil de l'Europe

Le 22 juin dernier, à Strasbourg, Rémi Mortier, représentant permanent de Monaco auprès du Conseil de l'Europe, a signé avec la Secrétaire générale adjointe, Gabriella Battaini-Dragoni, deux contrats relatifs au versement de contributions volontaires en faveur de programmes, pour un montant total de 25 000 euros.

Le 22 juin dernier, à Strasbourg, Rémi Mortier, représentant permanent de Monaco auprès du Conseil de l'Europe, a signé avec la Secrétaire générale adjointe, Gabriella Battaini-Dragoni, deux contrats relatifs au versement de contributions volontaires en faveur de programmes, pour un montant total de 25 000 euros.

Le premier programme, soutenu à hauteur de 15 000 euros, portera sur la protection de la biodiversité dans le cadre de la Convention de Berne, relative à la préservation de la faune et de

la flore sauvages.

La contribution monégasque sera plus particulièrement destinée à la protection des habitats naturels et au développement de zones spéciales pour les espèces protégées, en République de Moldavie.

Le gouvernement princier a également alloué une contribution volontaire de 10 000 euros en faveur du Groupe d'Etats contre la corruption (GRECO).

Ce soutien financier a permis une meilleure organisation de la réunion de lancement du cinquième cycle de suivi de cet organe portant sur la prévention de la corruption et la promotion de l'intégrité au sein des gouvernements et des hautes fonctions de l'exécutif ainsi que des services répressifs, en accordant notamment, à un nombre accru d'évaluateurs, de se former aux particularités de ce cycle de suivi.

Ces contributions volontaires s'inscrivent en complément de l'accord triennal, couvrant la période 2015-2017, conclu avec le Conseil de l'Europe pour un montant total de 200 000 euros.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.