“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Dr François Bourlon lauréat du Prix Ethica 2018

Mis à jour le 02/07/2018 à 05:11 Publié le 02/07/2018 à 05:11
Lors d'une auscultation au CCT.	(DR)

Le Dr François Bourlon lauréat du Prix Ethica 2018

Le cardiologue au Centre cardio-thoracique de Monaco a été récompensé pour son engagement en Mauritanie. Cette distinction est l'une des plus importantes en cardiologie

Lors du dernier congrès EuroPCR, première réunion mondiale de formation en médecine cardiovasculaire interventionnelle à Paris, le Prix Ethica 2018 a été remis au Dr François Bourlon, cardiologue au Centre cardio-thoracique de Monaco pour son action assidue en Mauritanie.

Chaque année, le Prix Ethica, une des distinctions internationales les plus importantes en cardiologie, rend hommage aux médecins qui ont apporté une contribution exceptionnelle à la prise en charge thérapeutique en cardiologie interventionnelle et à leur remarquable engagement.

Former les équipes

François Bourlon a été distingué pour son travail en Mauritanie à Nouakchott avec la création d'une salle d'hémodynamique, la formation d'équipes médicales compétentes pour accueillir, diagnostiquer et traiter les patients souffrant de maladies cardiovasculaires, et le soutien pérenne aux besoins matériels pour servir les équipes en place.

Son implication en Mauritanie - comme au Mali et à Madagascar plus récemment - a pour objectif primordial la formation et l'éducation d'équipes médicales dans des pays africains pour y implanter des unités locales et autonomes cardiovasculaires et réduire ainsi l'impact des maladies cardiovasculaires auprès des populations d'adultes et d'enfants.

Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de mortalité dans le monde et l'Afrique est le continent le plus déficient en termes d'infrastructures d'accueil et de traitement de ces pathologies.


La suite du direct