“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le couple princier vient saluer les handicapés

Mis à jour le 29/05/2016 à 05:01 Publié le 29/05/2016 à 05:01
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le couple princier vient saluer les handicapés

Il y a un public pour qui la piste du Grand Prix reste lointaine : les personnes handicapées.

Il y a un public pour qui la piste du Grand Prix reste lointaine : les personnes handicapées. Aucun point d'entrée du circuit n'est accessible par des personnes à mobilité réduite. La faute à un dédale d'escaliers et de passerelles qui mène aux tribunes.

Seul spot : la tribune spécifique aménagée chaque année, comme un belvédère, au bout de la rue des Remparts sur le Rocher. Surplombant le circuit.

L'Association monégasque des handicapés moteurs (AMHM) a accueilli hier 44 personnes à mobilité réduite. Elle en recevra aujourd'hui 51.

Profiter du spectacle

« Tout est joli ici, l'association est à notre écoute et ça fait beaucoup de bien de profiter du spectacle », glisse Gérard, amoureux du sport auto, en provenance de Marseille avec son épouse.

Cette année, ils sont venus de France, de Belgique, des États-Unis, d'Angleterre, d'Espagne et d'Italie pour profiter du Grand Prix. Chaque année en janvier, l'AMHM met à disposition un quota de places pour venir dans cette tribune avec un accompagnant.

Et hier, au terme des essais qualificatifs, les invités ont eu le droit à une visite du prince Albert II et de la princesse Charlène qui ont échangé un long moment avec chacun. Se prêtant au jeu des photos souvenirs, pour des participants repartis ravis.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.