Le couple princier a lancé officiellement le chantier du refuge de la SPA de Monaco... à Peille

Le couple princier était ce lundi près du Mont Agel pour lancer officiellement le chantier du futur bâtiment de la SPA de Monaco qui devrait être opérationnel à la fin de l’année 2023.

Cédric Verany Publié le 13/09/2022 à 09:05, mis à jour le 13/09/2022 à 16:23
Le site d’un hectare, surplombant la route des Gralhes, a été terrassé pour préparer la construction du gros œuvre. Photo Jean-François Ottonello

Le site est exceptionnel, sur les contreforts du Mont Agel plongeant vers la mer. Il abritera en décembre 2023, le nouveau refuge de la Société Protectrice des Animaux (SPA) de Monaco. Un écrin - situé sur la commune de Peille - pensé avec une soixantaine de places pour recueillir des chiens et des chats abandonnés.

La première pierre du bâtiment a été posée ce lundi matin par le prince Albert II et la princesse Charlène, donnant de l’horizon à l’association après une quinzaine de projets avortés pour loger ce refuge animalier autour de la Principauté. "C’est une étape très importante" a confirmé au micro, le souverain, "qui symbolise tout l’attachement que la Principauté consacre à la défense de la cause animale. Et le nouveau refuge aura des moyens adaptés pour accueillir dans d’excellentes conditions des animaux abandonnés ou maltraités dans l’attente de leur trouver des familles d’accueil responsables".

95 adoptions cette année

Le bâtiment, qui n’est pas encore sorti de terre, mais qui est en bonne voie, l’équipe de la SPA de Monaco l’attend comme une délivrance pour quitter son site actuel à Èze dans le secteur de la Brasca devenu inadapté à leurs activités. "Ce sera un soulagement pour nous de bénéficier de cette installation bien étudiée, moderne et confortable pour les animaux", assure Pierre Verdino qui dirige l’établissement.

Le refuge monégasque a un turnover régulier d’animaux recueillis. Les bêtes sont réadaptées au cours de stages de courte durée avant d’être adoptées à nouveau. Dans ses fichiers, la SPA de Monaco compte une liste d’aspirants à l’adoption, compilant des contacts de gens sérieux à la recherche d’un chat ou d’un chien dans leur foyer. Depuis le début de l’année, ainsi, 95 animaux ont trouvé une nouvelle famille.

 
Le site d’un hectare, surplombant la route des Gralhes, a été terrassé pour préparer la construction du gros œuvre. Photo Jean-François Ottonello.

Un projet financé par la Principauté

Dans dix-huit mois, sur le site de Peille, ces processus pourront se faire dans un cadre correct, avec des équipements et des espaces optimum. C’est l’espoir caressé depuis quelques décennies par les équipes. "Mais il fallait trouver un hectare le plus plat possible, accessible par la route et à proximité de Monaco" rappelle Céline Caron-Dagioni, conseiller de gouvernement ministre pour l’Équipement, l’Environnement et l’Urbanisme. Le gouvernement princier ayant acquis le terrain et finançant la construction du bâtiment pour le compte de la SPA de Monaco.

Le site de Peille ayant coché toutes les cases, le chantier a pris du retard à l’allumage car l’espace naturel préservé dans lequel s’inscrit le bâtiment a nécessité un inventaire de la faune et la flore alentours. Et la découverte d’une fleur protégée - la Nivéole de Nice - sur le terrain a nécessité de revoir l’implantation du projet pour la préserver. Le terrassement du site ayant été réalisé en début d’année, le gros œuvre doit démarrer ces jours-ci pour une livraison à l’été prochain avant d’attaquer les finitions.

"Le chantier bénéficie d’un suivi environnemental rigoureux, son impact sur la faune et la flore est neutre et ce sera un bâtiment eco-responsable" se félicite le maire de Peille, Cyril Piazza, heureux d’abriter la SPA monégasque sur sa commune. Qui pourra d’ailleurs accueillir des animaux abandonnés de communes aux alentours de la Principauté.

"Ce refuge est le fruit d’une coopération remarquable entre les services du gouvernement monégasque, ceux de l’état français et la commune de Peille. Il aura un seul et noble but : la défense de la cause animale".

Et pour les riverains soucieux de quelques nuisances, l’édile promet que tout a été pensé : une double enceinte en pierre, puis en grillage clôturera le site. Et à l’intérieur, les boxes pour animaux seront placés en vis-à-vis pour éviter aux aboiements de chiens liés au stress, de se répandre.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.