“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le conservatoire de Menton retrouve ses élèves et resserre les liens

Mis à jour le 29/09/2020 à 21:24 Publié le 29/09/2020 à 21:23
Dans les pratiques individuelles comme collectives, le port du masque est obligatoire dès 11 ans au conservatoire. Des plaques de plexiglas ont été installées dans les classes pour permettre la distanciation, notamment pour les leçons d’instruments à vent.

Dans les pratiques individuelles comme collectives, le port du masque est obligatoire dès 11 ans au conservatoire. Des plaques de plexiglas ont été installées dans les classes pour permettre la distanciation, notamment pour les leçons d’instruments à vent. Photos Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le conservatoire de Menton retrouve ses élèves et resserre les liens

Après plus de quatre mois d’enseignement à distance, l’établissement rouvre ses portes pour accueillir de nouveau ses graines d’artistes. Le confinement a permis de renforcer les liens entre professeurs et élèves.

C’est une année inédite qu’a vécue le conservatoire municipal de Menton, en inaugurant quelques jours après le début du confinement des cours à distance dans chaque discipline enseignée.

Une expérience 2.0 fort enrichissante selon le directeur des lieux, Paul-Emmanuel Thomas, qui a ouvert l’établissement à de nouveaux horizons pédagogiques numériques.

Mais il semble aussi que cette distance ait finalement rapproché professeurs et élèves, qui se montrent très enthousiastes et nombreux depuis la rentrée !

« Alors qu’au niveau national, les effectifs sont à la baisse dans les établissements culturels, nous faisons le plein avec plus de 600 élèves cette année ! » se satisfait le directeur.

Le résultat, selon lui, d’une « belle solidarité globale » – tant du côté des professeurs que des parents et de leurs enfants –, qui a assurément renforcé les liens entre l’équipe pédagogique et les familles (lire ci-contre).

Ainsi, depuis le 14 septembre, le conservatoire de Menton a fait sa grande rentrée en présentiel dans des conditions optimales de sécurité. C’est même le plus grand enjeu de cette reprise.

Accueil réaménagé, mesures sanitaires draconiennes dans les classes… On fait le point.

Un accueil limité et le port du masque dès 11 ans

« C’était important de pouvoir se retrouver en direct, mais pour cela, nous avons adopté un protocole d’accueil lourd, en accord avec les directives du ministère de la Culture, afin de ne pas prendre de risque », explique le directeur. La totalité des cours a ainsi pu reprendre.

Le port du masque est obligatoire pour toute personne de plus de 11 ans dans toutes les disciplines, y compris les cours de danse, de chant choral et d’art dramatique !

Du gel hydroalcoolique est disponible dès l’entrée dans l’établissement, et des sens de circulation ont été aménagés pour limiter les flux et les croisements.

« Seuls les parents des enfants de moins de 8 ans peuvent les accompagner dans l’enceinte du conservatoire. Pour tous les autres, l’accès n’est pas possible  » .

Du plexiglas pour les cours individuels

Rien ne vaut les cours en direct pour corriger les postures des jeunes musiciens (ou des danseurs) et la position des doigts sur les instruments.

Ainsi, pour que les leçons individuelles se déroulent dans le respect des règles sanitaires, de grandes plaques de plexiglas, réalisées par les équipes du Centre technique municipal pour équiper toutes les classes du conservatoire (notamment celles dédiées aux instruments à vent), permettent de garder cette distance entre l’élève et son professeur…

Une implantation adaptée à la pratique collective

Pour les cours de pratique collective et d’orchestres, le port du masque est aussi obligatoire, même si des solutions ont été trouvées pour augmenter les distances entre les élèves.

Soit en créant des petits groupes par niveau, soit en réorganisant l’espace des salles.

Les 29 professeurs peuvent ainsi retrouver physiquement leurs élèves dans les meilleures conditions, « et plus que jamais avec une qualité d’écoute et de bienveillance ».

Pas de changement dans les disciplines cette année : tous les instruments sont enseignés (sauf la harpe et le cor), la danse classique et contemporaine, le chant lyrique, le théâtre, le jazz…

Un nouveau cours de danse contemporaine, dispensé par Luca Tozzi, a également été proposé aux adultes, même débutants.

Quant aux manifestations organisées toute l’année par le conservatoire dans la Ville, elles sont pour le moment suspendues.

Les inscriptions sont encore possibles aujourd’hui !

Renseignements au 04.93.35.82.95.

Les effets (positifs) du confinement

Dès le début du confinement, les professeurs du conservatoire ont répondu très rapidement par la mise en place de cours à distance avec leurs élèves.

« Ce fut une volonté collective et puissante de ne pas rompre le lien avec les jeunes et ainsi d’éviter la rupture pédagogique » explique Paul-Emmanuel Thomas.

Les cours à distance, via diverses applications numériques, ont permis de « poursuivre l’accompagnement individualisé des élèves, mais également d’impliquer davantage les parents qui ont pu suivre de près les cours et la progression de leur enfant. Toutes les semaines, dans chaque famille, c’était un moment important, qui a fait prendre conscience à chacun de l’engagement des professeurs et qu’un apprentissage artistique est très important dans la vie d’un être humain », détaille le directeur.

« Ce lien avec nos élèves s’est retrouvé renforcé dans cette épreuve, où l’on a été confronté avec soi-même, constate-t-il, car c’est à partir d’une pratique artistique que l’on commence à explorer qui on est… »

« Bien sûr, les pratiques collectives n’ont pu se faire et toute une partie du travail s’est trouvée handicapée ; alors la rentrée a été une véritable joie pour tous, même si l’on ne peut pas faire comme si rien ne s’était passé… Mais désormais, ils peuvent vivre à nouveau des choses ici et tous ensemble »...

Photo C. D

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.