Rubriques




Se connecter à

Le club monégasque ne cesse de grandir

Avec plus de 130 licenciés dès le premier trimestre d'activité, Monaco Badminton est en passe de battre ses records de fréquentation, établis à 144 licenciés en fin de saison 2013-2014 !

PIERRE DU TERRAIL Publié le 16/01/2016 à 05:05, mis à jour le 16/01/2016 à 05:05
DR

Avec plus de 130 licenciés dès le premier trimestre d'activité, Monaco Badminton est en passe de battre ses records de fréquentation, établis à 144 licenciés en fin de saison 2013-2014 !

Pour satisfaire tous ses membres, petits et grands, le club organise régulièrement des compétitions et autres rencontres amicales. Ce fut le cas cette année encore à Noël où le traditionnel tournoi a connu un grand succès et réuni près d'une cinquantaine de joueurs qui, pour certains, n'avaient jamais pris part à une véritable compétition.

Belles performances

 

Du côté des performances, trois équipes sont engagées en interclubs en D2, D3 et D4. Rappelons que l'an dernier, Monaco Badminton avait remporté la compétition de D4 et s'était fort honorablement classé dans les autres divisions. Les débuts sont prometteurs puisque aucune équipe n'a encore perdu de rencontre.

En ce qui concerne les participations individuelles, d'excellents résultats sont à relever, comme la victoire la victoire de Quentin Blanchet, benjamin du tournoi de Cagnes-sur-Mer, aux dépens de son partenaire d'entraînement Hervé Morand.

Chez les Minimes, Axel Abensour fait une entrée remarquée sur le circuit, de très bonne augure pour la suite.

Le club ne manquant pas d'idées et d'ambition, le 2e Challenge Interentreprises vient de débuter et la finale se jouera le samedi 26 mars dans le cadre du très attendu Tournoi d'A Roca qui se profile à l'horizon de cette nouvelle année.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.