Rubriques




Se connecter à

Le club de vacances Belambra à La Colle-sur-Loup va accueillir 90 logements

La partie basse du club de vacances – appelée "Gîte clair" – est à l’abandon depuis quinze ans. La commune a racheté le terrain et compte bien en faire un projet immobilier.

Alice david Publié le 09/07/2021 à 18:15, mis à jour le 09/07/2021 à 18:35
La partie basse, dit du "Gîte clair" du club de vacances Belambra à La Colle-sur-Loup, devrait devenir un quartier réhabilité abritant entre 85 et 90 logements. L’endroit est inhabité depuis de nombreuses années. Photo Dylan Meiffret

En face du collège Yves-Klein, des lotissements à l’abandon. Depuis quinze ans. La piscine s’est transformée en mare aux canards.

Certains bungalows sont éventrés. D’autres "squattés", parfois.

Lors du dernier conseil municipal de La Colle-sur-Loup, le dossier, dans les cartons depuis plusieurs années, a été remis sur la table.

Plus précisément, le projet de construction de logements dans ces anciennes constructions du club de vacances Belambra. "Ça avance bien", a certifié le maire, Jean-Bernard Mion pendant la séance.

 

En vis-à-vis direct avec l’abbaye du village

Le site concerné: celui dit du "Gîte clair", la partie basse du club de vacances.

L’autre, proche du parc de la Guérinière, est toujours en activité.

"Nous travaillons de concert avec l’Établissement public foncier (EPF) et la Communauté d’agglomération Sophia Antipolis pour sortir 85 à 90 logements avec 50% de mixité sociale. Pour loger les Collois, c’est un endroit qui s’y prête", a déroulé l’édile.

Si le projet est au ralenti depuis plusieurs années, c’est parce qu’il est complexe. Il va falloir faire du neuf dans de l’ancien. Tout en conservant la valeur "architecturale et patrimoniale remarquable des Trente Glorieuses" du site. Les bungalows qui le composent sont "typiques des constructions des années 1970".

 

Ajouté à cela, sa proximité – dans le rayon de 500mètres – de l’abbaye de La Colle-sur-Loup. Il est donc sous la compétence des Architectes des Bâtiments de France (ABF). "Il y a une covisibilité directe entre l’abbaye et les constructions", a expliqué la directrice générale des services, Nathalie Mathieu.

"Avant la fin du mandat du maire"

L’EPF va, donc, engager une étude patrimoniale et pré-opérationnelle. Ensuite, un plan d’aménagement d’ensemble sera défini. Pour le moment, la municipalité n’a pas encore de calendrier précis pour ce "gros projet". "L’obtention du permis de construire se fera avant la fin du mandat du maire", a affirmé Nathalie Mathieu.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.