Rubriques




Se connecter à

Le chemin romain du Sotto Baou restauré à La Turbie

Une petite délégation d'élus emmenée par le maire et accompagnée de représentants de Jean-Luc Puyo, directeur de l'Aménagement urbain de Monaco et de personnels de l'Office national des forêts (ONF) s'est retrouvée sur le chemin du Sotto Baou pour en inaugurer les 400 m restaurés dans les règles de l'art.

Marie-Evelyne Colonna Publié le 22/01/2016 à 05:06, mis à jour le 22/01/2016 à 05:06
Le chemin a été inauguré en présence du maire et de représentants de la Direction de l'Urbanisme de Monaco et de l'ONF. M.-E. C.

Une petite délégation d'élus emmenée par le maire et accompagnée de représentants de Jean-Luc Puyo, directeur de l'Aménagement urbain de Monaco et de personnels de l'Office national des forêts (ONF) s'est retrouvée sur le chemin du Sotto Baou pour en inaugurer les 400 m restaurés dans les règles de l'art.

Comme l'a rappelé Samuel Lardeux (ONF), ces travaux, réalisés en deux tranches entre 2014 et 2015, ont été entrepris alors que cet ancien chemin romain pavé de pierres, très emprunté par les randonneurs et qui sinue en pente raide vers Beausoleil, « était très dégradé ». Il y avait peu d'endroits où les calades tenaient encore et le sentier se trouvait dévasté par les eaux de ruissellement - conséquence d'une urbanisation sauvage passée.

 

Il a fallu récupérer sur le site toutes les pierres, refaire une mise à niveau du socle, relever les calades, réinstaller les pierres et les fixer à la chaux blanche. L'assainissement a été renforcé, la zone sécurisée, des bornes posées à l'entrée du chemin pour empêcher l'accès aux véhicules à moteur. Enfin, deux points d'eau ont été aménagés pour permettre aux promeneurs de se désaltérer à l'eau de source.

Ces travaux ont été réalisés dans le cadre de la convention qui lie la Principauté de Monaco, l'ONF et La Turbie. Jean-Jacques Raffaele, le maire, a remercié la Principauté pour avoir financé ces travaux qui restaurent le patrimoine historique des Turbiasques. Il a rappelé que la mairie était « désormais très vigilante en matière d'urbanisation » et a évoqué trois autres projets visant à restaurer le patrimoine historique de la commune. D'abord, la création d'un chemin piétonnier qui mènerait directement du rondeau (point de vue du Trophée des Alpes) à la pinède et donc au centre-ville. « Les discussions sont en cours avec le Monum », a-t-il précisé. Ensuite, l'aménagement et la valorisation de la carrière romaine. Enfin, la récupération de la source du Fayssé pour l'amener sur la partie de la carrière appartenant au territoire de la commune.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.