“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le chef étoilé du Mirazur, Mauro Colagreco, ouvre son premier restaurant aux États-Unis

Mis à jour le 06/02/2019 à 08:39 Publié le 06/02/2019 à 08:30
Mauro Colagreco, le chef du Mirazur à Menton.

Mauro Colagreco, le chef du Mirazur à Menton. Photo DR / Matteo Carassale

Le chef étoilé du Mirazur, Mauro Colagreco, ouvre son premier restaurant aux États-Unis

Tout juste triplement étoilé à Menton, le chef du Mirazur de Menton vient d’ouvrir le Florie’s en Floride. Mauro Colagreco signe une carte aux influences méditerranéennes et poursuit son ascension vers l’international.

Mauro Colagreco commence l’année sous une pluie d’étoiles. Fin janvier, le chef italo-argentin du Mirazur de Menton est devenu la première toque étrangère de l’histoire à obtenir trois "macarons" au Guide Michelin. Quelques mois auparavant, l’établissement mentonnais a également été classé troisième du monde par le "World 50 Best Restaurant".

Et cerise sur le gâteau, Mauro Colagreco a remporté – en décembre 2018 – le 6e Prix Collet du Livre de Chef pour son ouvrage Mirazur, publié par les éditions Alain Ducasse.
Une ascension fulgurante depuis son arrivée en France en 2000.

Auréolé de prestige, le chef ne semble pas être rassasié pour autant. Mauro Colagreco poursuit sa conquête insatiable du monde culinaire... Outre-Atlantique. En décembre dernier, il a ouvert un nouveau restaurant Florie’s du Four Seasons Resort à Palm Beach en Floride. L’occasion d’en savoir un peu plus sur ce projet américain qui sort tout juste des fourneaux !

>> RELIRE. Cinq choses à savoir sur Mauro Colagreco, le chef désormais trois étoiles du Mirazur.

Un restaurant en Floride, c’est un peu le rêve américain...
Oui, c’est une belle aventure ! J’ai été contacté par le Four Seasons pour l’ouverture d’un restaurant dans l’un de ses hôtels. J’avais envie de créer un restaurant aux inspirations méditerranéennes dans les produits choisis et d’y ajouter une dimension internationale et exotique dans la technique des plats.

Quels pays vous ont inspiré pour élaborer la carte du Florie’s ?
J’ai travaillé sur les différentes méthodes de cuisson. Je me suis inspiré de l’Argentine pour celle au feu de bois, la cuisson à la broche pour le côté francais, la technique du four à pizzas venue d’Italie, mais aussi la méthode japonaise avec le grill yakitori. J’y ajoute quelques techniques venues de Chine.

Quels sont les produits phares de vos recettes ?
Comme pour le Mirazur de Menton, je travaille essentiellement à base de produits du terroir, des poissons et des légumes issus de la production locale.

D’ailleurs, retrouvera-t-on un peu de l’esprit du Mirazur dans les plats du Florie’s ?
Bien sûr. L’esprit de Menton se retrouvera particulièrement dans l’utilisation des agrumes. Ma cuisine reste très méditerranéenne, comme avec des recettes à base de jambon ibérique ou des calamari sauce bagna cauda.

Vous avez des restaurants en France, mais aussi en Chine et maintenant aux USA... Une volonté de s’ouvrir vers l’international ?
Je ne me ferme pas aux opportunités et il est vrai que le Michelin m’aide à me faire connaître à l’étranger. Pour l’instant, je me concentre sur l’ouverture de ce nouvel établissement.

Anglais, Français, Espagnol, Portugais, Italien... Vous parlez cinq langues, ça vous aide au quotidien ?
Oui, j’ai la double nationalité [il est italo-argentin, NDLR] et c’est clairement un atout. Dans les cuisines du Florie’s, l’équipe est internationale. Il y a des Américains, des Argentins, des Brésiliens et le chef est Italien... c’est ce mélange des cultures qui aide à la créativité et permet de se renouveler sans cesse pour développer son propre style.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct