“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le château de L'Aiguetta vendu 10,2 millions d'euros aux enchères

Mis à jour le 29/09/2016 à 05:13 Publié le 29/09/2016 à 05:13
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le château de L'Aiguetta vendu 10,2 millions d'euros aux enchères

La somptueuse demeure de Eze vient enfin d'être cédée lors d'une vente au TGI de Nice. Elle a enfin trouvé preneur auprès des propriétaires successifs et des années d'abandon

Après des années en sommeil, le château de L'Aiguetta a été délivré par un mystérieux chevalier. L'histoire se déroule à Èze et prend des airs de Belle au bois dormant…

Hier matin, la somptueuse demeure aux allures de forteresse - estimée entre 11 et 13 millions d'euros - a été vendue 10 200 000 euros lors d'une vente aux enchères au tribunal de grande instance de Nice. Le prix de départ était fixé à 9 350 000 euros.

L'acheteur visiblement séduit a donc surenchéri.

Un happy end après des années chaotiques pour L'Aiguetta, demeure située à proximité du village médiéval. Son histoire se résume à des débuts solaires puis un retournement ombreux… Construite à l'aube du XXe siècle par le neveu du poète romantique Alfred Tennyson, L'Aiguetta a été agrandie et rachetée à plusieurs reprises.

De hanté à maudit…

Le domaine a d'abord été repris par un riche entrepreneur américain, puis par la Société des bains de mer de Monaco en 1928 et par la Société civile immobilière château de L'Aiguetta en 1993. Lors de cette dernière acquisition, le maire de l'époque, Noël Sapia, demande l'arrêt des travaux de réhabilitation de L'Aiguetta en raison du non-respect du permis de construire par le propriétaire. En 2014, la SCI Château de L'Aiguetta est placée en redressement judiciaire. Mesure qui l'oblige à se séparer de la propriété pour payer ses créanciers.

La forteresse en ruine fait alors le bonheur des squatteurs. On l'appelle le château hanté. Voire maudit pour sa difficulté à séduire un nouvel acquéreur… En 2015, une vente aux enchères avait échoué. Tout comme en mars où une vente a été annulée. jeudi dernier, la propriété s'est enfin délivrée du mauvais sort. Contacté par téléphone, l'avocat du nouveau propriétaire a fait savoir que ce dernier souhaitait rester anonyme. Qui est-il ? Que souhaite-t-il faire du château emblématique d'Èze ?

Onze logements luxueux ?

Déjà, le nouveau chatelain intronisé devra entreprendre des travaux pharaoniques qui se chiffrent en millions d'euros. Car à l'intérieur de la bâtisse - étirée sur huit niveaux - il ne reste que les murs, des échafaudages et la lumière filtre à travers des fenêtres éventrées. Le maître des lieux ne devra pas toucher à la façade au style médiéval classée. Le permis de construire prévoit l'installation de onze logements sur 2 800 m2 et le plan local d'urbanisme ne prévoit pas un changement de destination. Tout projet d'hôtel est donc exclu pour l'instant.

On peut imaginer une propriété découpée en onze résidences luxueuses et entourée d'un parc de 14 hectares. « Quoi qu'il en soit, cet achat est une excellente nouvelle pour la commune », s'est félicité le maire, Stéphane Cherki.

Pour le château de L'Aiguetta, un nouveau règne commence.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.