“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le centre de Loumbila opérationnel cet automne

Mis à jour le 24/07/2018 à 05:06 Publié le 24/07/2018 à 05:06
En janvier dernier, le couple princier est allé visiter le bâtiment en cours de finition à Loumbila, dans la banlieue de Ouagadougou.

En janvier dernier, le couple princier est allé visiter le bâtiment en cours de finition à Loumbila, dans la banlieue de Ouagadougou. Philippe Fitte/CRM

Le centre de Loumbila opérationnel cet automne

C'est un des projets phares de la Croix-Rouge monégasque à l'international.

C'est un des projets phares de la Croix-Rouge monégasque à l'international. Dans la ville de Loumbila, au Burkina Faso, la CRM a financé la construction d'un bâtiment qui abritera un centre de formation aux premiers secours administré par la Croix-Rouge burkinabé.

En janvier dernier, le prince Albert II et la princesse Charlène s'étaient rendus sur place pour découvrir l'équipement.

Le bâtiment est celui qui avait servi de pavillon pour la Principauté, lors de l'Exposition universelle de Milan en 2015. Il a été démonté et acheminé jusqu'au Burkina Faso pour composer cette nouvelle structure. Qui doit accueillir des élèves pour être formés en provenance de toute l'Afrique de l'Ouest.

« Le bâtiment est en cours de finitions, il devrait être exploitable à l'automne pour accueillir une première centaine de personnes qui se formeront aux gestes de premiers secours » confirme Frédéric Platini. La Croix-Rouge monégasque a cinq employés sur place auxquels s'ajouteront temporairement des formateurs de la Principauté qui iront à Loumbila encadrer les premiers cours. À terme, le centre de formation et la structure hôtelière qui l'encadre pour accueillir les élèves doivent être source de revenus pour la Croix-Rouge du Burkina Faso.

Plus largement, en Principauté, l'institution consacre une enveloppe annuelle de 700 000 euros qui agit pour répondre aux appels internationaux.

« Nous répondons à tous les appels, de manière neutre et impartiale, dans la mesure de nos moyens ». Et souvent pour des projets concrets.

Au Népal par exemple, les dons monégasques ont permis la reconstruction de plusieurs bâtiments après les séismes de 2015.

En Italie, en réponse au tremblement de terre dans la région des Abruzzes, une école est rénovée par le biais de la Croix-Rouge.

Cette année, l'entité monégasque a déjà engagé 155 000 euros pour épauler des habitants des catastrophes naturelles au Guatemala, au Kenya, aux Philippines. Mais aussi pour la lutte contre le virus Ebola au Congo. Et pour des mouvements de population en Ouganda, en Colombie ou en Mauritanie.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.