“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Carnier, le bidonville de Tonkin

Mis à jour le 26/12/2015 à 05:07 Publié le 26/12/2015 à 05:07
Une habitante du Carnier, Jeanne Argenta, née dans cette villa, a partagé ses souvenirs d'enfance dans ce quartier populaire.

Le Carnier, le bidonville de Tonkin

Suite à la fondation de la SBM en 1863, puis celle de Monte-Carlo en 1866, des milliers de Piémontais, en quête de travail, émigrent vers la principauté.

Suite à la fondation de la SBM en 1863, puis celle de Monte-Carlo en 1866, des milliers de Piémontais, en quête de travail, émigrent vers la principauté.

Le Carnier voit arriver ses premiers habitants, érigeant des logements qui deviennent vite un immense bidonville où sévissent promiscuité, insalubrité et épidémies. La disparition des taudis aura été rendue possible par la création en 1901, par Camille Blanc, d'une commission d'hygiène et de salubrité ; la confection en 1905 d'un règlement de voirie ; l'amélioration de la condition ouvrière ; l'ouverture des avenues Maréchal-Foch et Carnier.

Petit à petit, maisonnettes et pavillons construits avec soin ont fait place aux masures faites de bric et de broc. Ils sont entourés de cours et jardins privatifs, et desservis par des venelles et escaliers, offrant un charme particulier et surtout la tranquillité, car éloignés des grands axes.

Lors de la balade, les visiteurs ont pu découvrir l'origine du mot Carnier, les maisons typiques piémontaises, celles des maçons qui l'ont construite de leurs propres mains et l'ancien Bar du Tonkin. Ils ont aussi pu écouter les récits de Jeanne Argenta, née dans l'une des villas. Celle-ci se souvient de l'ambiance conviviale qui y régnait, surtout durant les dimanches, les fêtes ou l'été, les jeux des enfants, consistant notamment à attraper des lucioles… Elle a également révélé l'existence d'un tunnel servant de passage à l'époque pour les vaches et le gardien, descendus de Peille…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct