“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le Canada s'invite au lycée technique et hôtelier

Mis à jour le 20/03/2017 à 05:25 Publié le 20/03/2017 à 05:25
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le Canada s'invite au lycée technique et hôtelier

Daniel et Raphaël Vezina ont rendu visite aux élèves du lycée technique et hôtelier de Monaco dans le cadre des 150 ans de la Confédération canadienne. Un véritable voyage culinaire

Un père et son fils mais une seule et même cuisine. C'est là toute la force des Vezina. Ces deux cuisiniers québécois se sont rendus en Principauté dans le cadre de la semaine de la Gastronomie canadienne. Organisé en partenariat avec le Consulat du Canada, le Canadian Club, l'Éducation nationale et le LTHM, cet événement est l'occasion pour les élèves de découvrir la cuisine de nos cousins d'Amérique.

Une cuisine familiale

Leur lien filial est nettement visible, mais la ressemblance va au-delà du physique.

Daniel et Raphaël Vezina exécutent les mêmes gestes avec précision, se complètent sans même se parler. « Mon fiston cuisine avec moi depuis plus de 20 ans », explique Daniel. « Il est pratiquement né dedans, il est en quelque sorte tombé dans la marmite comme on dit chez nous. »

Mais pas question pour Raphaël de profiter de la notoriété de son père, véritable star au Québec.

« Je suis assez médiatisé au Canada et je voulais que mon fils soit traité comme tout le monde ».

Raphaël est du même avis : « Oui c'est vrai et en plus je voulais voyager en Europe, donc j'ai décidé d'aller faire mes études au lycée hôtelier de Nice. »

La Principauté n'est donc pas inconnue à Raphaël. « J'ai fait quelques extras d'école au Fairmont, je connais un peu Monaco. »

Les deux chefs sont ravis de pouvoir cuisiner à Monaco car pour eux la région regorge de richesses culinaires. « Vous êtes près de l'Espagne, et du Maghreb, donc il y a possibilité de mélanger les produits. C'est un peu ce qu'on essaye de faire au Québec. »

L'amour du produit

Une cuisine « fusion » qui mêle produits du terroir comme le pin qu'ils ont décidé d'utiliser en assaisonnement pour le repas de gala, et produits du monde. Car il est important de rappeler que le Québec accueille près de 60 ethnies, un véritable melting-pot culinaire et une aubaine pour les chefs cuisiniers.

« Ce qui me plaît le plus c'est le contact avec le produit et surtout ce qu'on peut en faire », poursuit Daniel. On travaille beaucoup sur le gaspillage alimentaire en essayant de donner une deuxième vie aux plats. C'est très important pour nous. »

Au menu pour le gala de vendredi : esturgeons frais assaisonnés au pin et accompagnés de baies sauvages, d'argousier et de topinambour. Une jolie façon de voyager au Canada le temps d'un repas.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.