“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le budget primitif 2016 adopté sans accroc

Mis à jour le 18/12/2015 à 05:04 Publié le 18/12/2015 à 05:04
Monaco-matin, source d'infos de qualité

Le budget primitif 2016 adopté sans accroc

Ni question ni débat.

Ni question ni débat. Le vote du budget primitif 2016 a relevé de la formalité, hier midi en séance du conseil communal. Les conseillers communaux ont donc adopté, à l'unanimité, ce budget en hausse de 2,94 % par rapport à l'exercice précédent. Le budget primitif 2016 s'équilibre à 62 536 800 euros, selon l'évaluation des prévisions de recettes et de dépenses.

« Profond soutien »

Côté dépenses, une double augmentation est à noter. Les dépenses de fonctionnement progressent de 2,98 %, celles d'équipement et d'interventions pour le compte de l'État de 6,45 %.

Concernant cette dernière section, les dépenses pour le compte de l'État progressent de 10,86 %. Elles s'élèveront à 4 911 600 euros. Ce chapitre comprend notamment les crédits afférents aux subventions sportives ou au recensement.

Côté recettes, les prévisions de recettes des produits financiers diminuent de 15,63 % pour atteindre les 270 000 euros. Une conséquence de « la faiblesse des taux de rémunération des liquidités constatée ces derniers semestres ». En revanche, il faut noter une augmentation de 44,27 % des recettes diverses, qui atteindront les 233 000 euros.

En fin de séance, Georges Marsan, le maire, s'est exprimé en son nom et en celui des membres du conseil communal, pour assurer Michel Roger, le ministre d'État hospitalisé à Nice, de leur « profond soutien et de [leur] sympathie en ces moments difficiles ».

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.