“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le bob à deux monégasque qualifié pour les JO 2018

Mis à jour le 09/12/2017 à 05:16 Publié le 09/12/2017 à 05:16
Le bobsleigh monégasque en action.

Le bobsleigh monégasque en action. IBSF/Viesturs Lacis

Le bob à deux monégasque qualifié pour les JO 2018

Rudy Rinaldi et Boris Vain viennent de qualifier le bobsleigh monégasque aux prochains Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud. Le résultat de quatre ans de travail

Ce que je ressens ? Un grand soulagement, car on a bossé dur pendant quatre ans pour décrocher cette qualification. » Rudy Rinaldi est un jeune athlète heureux. Du 9 au 25 février 2018, il sera en Corée du Sud pour défendre les couleurs de Monaco aux Jeux Olympiques d'hiver. À 24 ans, et malgré une timidité qu'il ne cache pas, ce beau bébé de 95 kg au grand sourire sera le pilote du bobsleigh à deux monégasque.

Soulagé et heureux, donc. Rudy est également très fier de participer aux JO au sein d'une délégation rouge et blanche qui devrait être composée de cinq athlètes - deux bobeurs et trois skieurs. « C'est une grande fierté de représenter mon pays aux JO. J'ai hâte d'être là-bas. Je connais l'ambiance et l'atmosphère pendant les JO, c'est très excitant. »

Le jeune Monégasque, en effet, était remplaçant lors des JO de Sotchi. S'il n'est pas monté dans le bobsleigh, il a pu se plonger dans le bain olympique.

Du sprint au bobsleigh

Cette fois-ci, Rudy Rinaldi sera le pilote du bobsleigh rouge et blanc. Avec son pousseur Boris Vain, 24 ans également, ils ont décroché leur qualification vendredi 1er décembre, sur la piste glacée de Park City, aux États-Unis (Utah). En terminant 3es de cette épreuve de la coupe du monde, les deux Monégasques ont décroché leur ticket pour Pyeongchang. « Il reste encore quatre courses mais nous avons déjà le nombre de points suffisants. Nous serons à peu près dans le top 15 au classement général. » Une place confortable quand on sait que 25 bobsleighs seront qualifiés.

Ce ticket pour la Corée du Sud est le fruit d'un long travail, qui a commencé pour Rudy en 2010. « Quand j'étais plus jeune, j'adorais le sport mais j'étais trop timide. Me mettre en avant me gênait. » Au collège puis au lycée, l'ado prend de l'assurance en pratiquant le sprint et le lancer de poids. Il participe aux championnats de France UNSS et aux Jeux des Petits États d'Europe.

Montée en puissance

Le déclic survient en 2010. « Mon frère a fait du bobsleigh pendant cinq ans. Il m'a donné envie. » En 2009, Bruno Mingeon, pilote de bobsleigh français médaillé de bronze aux JO de Nagano en 1998, aujourd'hui entraîneur de l'équipe monégasque, le contacte. « Il cherchait quelqu'un pour les Jeux Olympiques de la jeunesse (JOJ) de 2012. J'ai donc commencé le bob en 2010. Et j'ai tout de suite eu le feeling. »

Le jeune athlète se forme alors dans des écoles de pilotage en Autriche, en Allemagne et en France, à La Plagne. Avec un certain succès : en 2011, il se qualifie en bobsleigh à deux pour les JOJ et, avec son pousseur Jérémie Torre, il décroche une médaille de bronze.

En 2014, Rudy Rinaldi devient professionnel. Passe à la vitesse supérieure, suit un entraînement intensif avec son nouveau partenaire, Boris Vain, un Français naturalisé monégasque, depuis. « On a commencé à former une vraie équipe, très compétitive. Nous sommes montés en puissance pendant quatre ans. » Avec des résultats intéressants (lire ci-dessous) et une qualification pour les JO d'hiver en Corée du Sud.

Médaille possible ?

Et maintenant ? Des rêves de médaille ? « Le niveau est extrêmement élevé, répond Rudy. Mais c'est très ouvert car la moindre erreur ne pardonne pas. Si on réalise la course parfaite, on peut finir dans le top 6. » Et avec un coup de pouce du destin, qui sait, décrocher la première médaille olympique monégasque ? Allez, rêvons un peu…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct