“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

80 personnes ont nettoyé les plages mentonnaises ce dimanche avant de s'attaquer...

Menton met en vente cette villa emblématique du bord de mer

La gare de Beaulieu avant sa constitution en commune en 1891.

Beaulieu se souvient...

Au plus fort de la fréquentation touristique, cet été place du Casino, la modification des axes de circulation avait créé quelques remous.

Piétonnisation de la place du Casino : c'est fini !

Christophe Viret aux côtés du maire, André Ipert et de la conseillère régionale, Laurence Boetti-Forestier.

Le directeur du parc du Mercantour en visite à Breil

Le bob à deux monégasque qualifié pour les JO 2018

Mis à jour le 09/12/2017 à 05:16 Publié le 09/12/2017 à 05:16
Le bobsleigh monégasque en action.

Le bobsleigh monégasque en action. IBSF/Viesturs Lacis

Le bob à deux monégasque qualifié pour les JO 2018

Rudy Rinaldi et Boris Vain viennent de qualifier le bobsleigh monégasque aux prochains Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud. Le résultat de quatre ans de travail

Ce que je ressens ? Un grand soulagement, car on a bossé dur pendant quatre ans pour décrocher cette qualification. » Rudy Rinaldi est un jeune athlète heureux. Du 9 au 25 février 2018, il sera en Corée du Sud pour défendre les couleurs de Monaco aux Jeux Olympiques d'hiver. À 24 ans, et malgré une timidité qu'il ne cache pas, ce beau bébé de 95 kg au grand sourire sera le pilote du bobsleigh à deux monégasque.

Soulagé et heureux, donc. Rudy est également très fier de participer aux JO au sein d'une délégation rouge et blanche qui devrait être composée de cinq athlètes - deux bobeurs et trois skieurs. « C'est une grande fierté de représenter mon pays aux JO. J'ai...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct