Rubriques




Se connecter à

Le bateau pirate du Bastion inauguré... par les enfants

Très attendue par les familles mentonnaises, la nouvelle aire de jeux de l'esplanade Francis-Palmero a été officiellement ouverte au public samedi, en présence de nombreux pirates en herbe

alice rousselot Publié le 28/05/2018 à 05:08, mis à jour le 28/05/2018 à 05:08
L'aire de jeux comporte un imposant bateau et de petits mammifères marins.
L'aire de jeux comporte un imposant bateau et de petits mammifères marins. A.R.

Un imposant bateau pirate s'est très récemment amarré à Menton, aux abords de l'esplanade Francis-Palmero. Coutume oblige, on attendait de sabrer une bouteille - de Champomy - avant d'en profiter pleinement. Samedi, au terme d'une brève cérémonie officielle, les petits moussaillons ont (enfin) pu le prendre d'assaut. Non sans avoir trépigné avant - et pendant - l'unique discours. Allant jusqu'à sauter dans les flaques faute de pouvoir y naviguer.

« Ce bateau remplace les jeux d'enfants installés il y a dix ans, qui étaient arrivés à bout de vie », souligne le maire, Jean-Claude Guibal. Précisant combien les cordages offrent aux enfants un « tas de cheminements aériens ou sur le pont ».

Un lieu pour « rêver »

Insistant aussi sur le fait que cette nouvelle mue du Bastion (1) représente une « occasion pour les enfants de jouer, mais aussi de rêver. Il est important de voir toutes les belles choses que l'on ne distingue pas quand on a la tête dans le guidon. Et j'imagine que comme moi adolescent, tous les enfants aiment les pirates. Si j'en crois les remakes de Pirates des Caraïbes, du moins… »

 

Aux côtés de l'embarcation en bois, on notera également la présence de quelques dauphins sur ressorts. Ainsi que d'une baleine à moitié immergée dont le sourire n'aurait d'égal que celui du Chabus de Mon Voisin Totoro.

« Nous avons voulu des mammifères marins pour montrer que l'on est bien sur un bateau. Et cela témoigne de notre soutien au sanctuaire Pelagos », note le maire. Ajoutant qu'il y en aura des similaires aux Sablettes.

Un frère et une sœur se donnent la main, un peu timides à l'idée d'entrer dans ce nouvel Eden.

À peine les grilles ouvertes que les (autres) enfants se ruent à l'intérieur. Les plus téméraires se dirigent immédiatement vers le poste d'observation - le point culminant. Les cris de joie ne tardent pas à habiter les lieux. Au point que les parents ont beau appeler leurs bambins pour qu'ils redescendent, la plupart refuse net. Prête - pour gagner quelques minutes supplémentaires en haute mer - à bouder un goûter offert.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.