“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le 21e open Junior de Cap-d'Ail ouvre le printemps du tennis azuréen

Mis à jour le 26/03/2018 à 05:13 Publié le 26/03/2018 à 05:13
C'est désormais le  « Tournoi ITF Junior de Cap-d'Ail-Alpes-Maritimes » grâce à un partenariat avec le Conseil départemental.	(DR)

Le 21e open Junior de Cap-d'Ail ouvre le printemps du tennis azuréen

Le tournoi qui rassemble la future élite du tennis aura lieu du 7 au 14 avril sur la commune. Après vingt ans de création, il aborde une nouvelle décennie avec sérénité pour son avenir

Après les internationaux d'Australie, les tournois indoors et le Masters de Miami, le circuit du tennis international amorce son retour sur la terre battue européenne en faisant un détour par la Côte d'Azur avant d'aborder la ligne droite qui mène à Roland-Garros.

Avec les tournois ITF juniors de Cap-d'Ail et de Beaulieu, le challenger féminin de Cagnes-sur-Mer, le « future » de Grasse, le Monte-Carlo Rolex, les Alpes-Maritimes deviendront au printemps, la capitale mondiale du tennis.

Au travers de ces événements prestigieux, c'est un panorama complet du tennis au plus haut niveau qui est proposé aux amoureux de la petite balle jaune : les espoirs garçons et filles à Cap-d'Ail et Beaulieu, le tennis féminin professionnel à Cagnes-sur-Mer, les premiers pas des professionnels masculins à Grasse, les stars à Monte-Carlo.

En route pour la 3e décade !

L'Open juniors de Cap-d'Ail lève traditionnellement le rideau sur cette fête de la terre battue. « Sa création à Cap-d'Ail fut un coup de maître » se rappelle Jean Malausséna, le directeur du tournoi depuis sa création en 1998.

« Il a fallu la persuasion du maire, Xavier Beck pour convaincre le président de la ligue de confier l'organisation d'un événement de standing international au Tennis Club de Cap-d'Ail alors que le club venait juste d'être créé l'année précédente ».

Les organisateurs qui ont fêté l'année dernière le 20e anniversaire du tournoi en présence d'un invité de marque, le Prince Albert II de Monaco, ouvrent la 3e décade de l'Open Junior, bien décidés à écrire une nouvelle page de son histoire.

« Notre engagement s'inscrit dans la durée : nous avons su poser des fondations solides, aménager un écrin à la hauteur de l'événement avec l'ambition encore et toujours, de conforter son attractivité » se félicite Jean Malausséna.

Montée en puissance de la délégation étrangère

Cap-d'Ail accueille chaque année 120 joueurs et joueuses représentant une trentaine de nations.

Après une série de victoires tricolores chez les garçons lors des premières éditions avec Maes, Roche, Gasquet, Mokaiesch et Gely, la tendance a nettement basculé en faveur d'une légion étrangère qui a imposé une domination impitoyable uniquement interrompue par Benoît Paire en 2007 et Laurent Lokoli en 2011.

Chez les filles, le tableau est encore plus sombre.

L'étape cap-d'ailloise a souvent été synonyme de déroute pour le Team France. Il a fallu attendre la 16e édition pour qu'une tricolore triomphe enfin à Cap-d'Ail.

C'est une Niçoise, sociétaire du Nice LTC, Fiona Ferro qui interrompait cette interminable période de disette, imitée l'année suivante (2 014) par la Parisienne Lucie Wargnier.

L'année dernière, aucune Française n'était présente dans le dernier carré.

Un partenariat avec le Département

« Cette 21e édition inaugure un partenariat renforcé avec le Conseil départemental qui s'inscrit dans le naming de notre tournoi, dont le titre sera dorénavant Tournoi ITF Junior de Cap-d'Ail-Alpes-Maritimes » se réjouit Jean Malausséna, qui poursuit : « C'est d'abord une marque de reconnaissance pour un tournoi qui compte parmi les 5 événements tennistiques majeurs des Alpes-Maritimes et offre une magnifique vitrine de prestige pour la commune de Cap-d'Ail. Par ailleurs, à l'heure ou nombre d'événements sportifs sont menacés de disparition, tels dans les Alpes-Maritimes, le tournoi ATP de Nice Côte d'Azur délocalisé à Lyon, ou le challenger Verrazzano de Sophia-Antipolis contraint de déclarer forfait cette année, la participation du département conforte définitivement la pérennité de l'Open Junior ».


La suite du direct