“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le 1er festival de musique, une réussite !

Mis à jour le 19/07/2018 à 05:20 Publié le 19/07/2018 à 05:20
L'orchestre New-Feel, l'organisateur du festival, s'est offert une partie de la soirée sur scène. Un régal.

L'orchestre New-Feel, l'organisateur du festival, s'est offert une partie de la soirée sur scène. Un régal. Julien Avinent

Le 1er festival de musique, une réussite !

La première édition du Festival de musique à Castillon était tout simplement une bien belle réussite.

La première édition du Festival de musique à Castillon était tout simplement une bien belle réussite. D'abord parce que, pour une première, elle a su attirer un public relativement important, environ 400 visiteurs. Mais aussi parce que la fréquentation ne s'est pas trop laissé intimidée par la météo des plus menaçantes. Enfin et surtout parce que le défi a été à la fois de taille et relevé par l'équipe organisatrice, l'orchestre New-Feel.

3 jours, 3 concerts, 3 styles différents. Toute l'originalité du festival reposait sur cette diversité et un concept qui pouvait plaire à des mélomanes aux goûts bien différents. Rock, Pop, Jazz ont transporté leur public respectif sur ce site si unique qu'est la place de l'ancien village de Castillon, au pied des ruines de l'église. Un plateau quasi désert où un tel événement avait formidablement toute sa place. New-Feel avait invité des groupes locaux du département pour qui la chance d'une si belle scène est rare, plutôt habitués aux salles de bar. Son, éclairage, public, tout était au rendez-vous pour ces musiciens et ce festival qui a osé et réussi la démesure. L'édition 2 019 est d'ores et déjà attendue !

« On l'envisage, explique l'organisateur. Il faut trouver le financement. Merci d'ailleurs aux sponsors - entreprises et commerçants mentonnais notamment- qui ont permis la tenue de cette première édition, ainsi qu'au Conseil départemental et aux communes voisines dont Roquebrune-Cap-Martin pour l'aide financière et matérielle. Merci aussi aux services techniques et la commune pour leur soutien et l'aide à la logistique. Je salue enfin énormément tous les bénévoles. »

Car, oui, le festival a bénéficié d'une synergie locale* à la hauteur de l'opération.

Il est fort à parier que tout ce joli monde répondra à nouveau présent pour la deuxième édition s'il devait avoir lieu. On le souhaite.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.