“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"L’année 2018 passée a été particulièrement difficile" déclare le patron de la Sûreté publique de Monaco au cours de la cérémonie de vœux

Mis à jour le 23/01/2019 à 09:12 Publié le 23/01/2019 à 08:50
Le prince Albert II a assisté aux vœux du patron de la police.

Le prince Albert II a assisté aux vœux du patron de la police. Cyril Dodergny

"L’année 2018 passée a été particulièrement difficile" déclare le patron de la Sûreté publique de Monaco au cours de la cérémonie de vœux

L’année qui vient de s’achever aura été particulièrement difficile pour la Sûreté publique qui, en plus des crises sociétales environnantes, a vu deux fonctionnaires inculpés en novembre

"L’année passée a été particulièrement difficile." C’est avec cette brève phrase que Richard Marangoni a entamé son discours, ce mardi, devant le Souverain et l’ensemble des représentants des institutions publiques, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie des vœux de la Sûreté publique.

2018 a notamment été secouée par l’inculpation de Christophe Haget, patron de la police judiciaire et son adjoint Patrick Fusari, dans le cadre de l’affaire qui oppose Dmitri Rybolovlev et son marchand d’art Yves Bouvier.

Par ailleurs, samedi dernier, le décès tragique d’un policier de 36 ans a plongé l’ensemble des fonctionnaires dans l’effroi.

Pourtant, le directeur de la...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct