“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Lancement du marathon de lecture… À vos livres !

Mis à jour le 27/06/2018 à 05:04 Publié le 27/06/2018 à 05:04
Faites part de vos impressions de lecture à votre bibliothèque jusqu'au 31 août.

Faites part de vos impressions de lecture à votre bibliothèque jusqu'au 31 août. S.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Lancement du marathon de lecture… À vos livres !

La Fondation Prince Pierre de Monaco a débuté son marathon de lecture pour faire connaître les auteurs en lice pour la Bourse de la Découverte. Cinq romans à lire jusqu'au 31 août

La Fondation Prince Pierre de Monaco décerne chaque année le prix Littéraire qui récompense un auteur francophone pour l'ensemble de son œuvre.

Depuis 2001, la Fondation attribue également la Bourse de la Découverte pour le premier ouvrage de fiction. Cinq romans en compétition que la Fondation vous propose de découvrir avant la remise des Prix au mois d'octobre. On vous les présente. Celui qui disait non d'Adeline Baldacchino

Ce roman retrace l'histoire d'August Landmesser. Le 13 juin 1936, le jeune ouvrier allemand, refuse de lever le bras pour faire le salut hitlérien sur le quai de Hambourg, où le chancelier vient baptiser un navire-école.

Ce qu'il ne sait pas alors, c'est qu'il est pris en photo.

Librement inspiré de faits réels, cet ouvrage reconstitue le parcours d'un homme ordinaire, que rien ne vouait à devenir une icône de l'insoumission.

Il raconte surtout son histoire d'amour avec Irma Eckler, qui transforma son destin. Frappé de plein fouet par les lois de Nuremberg qui interdisent en 1935 les mariages mixtes, le couple ne pourra ni s'unir ni s'aimer.

Fugitive parce que reine de Violaine Huisman

Violaine Huisman décrit l'amour fou qui les liait sa sœur et elle à une mère fantasque et fragile. C'est le portrait d'une femme, sa mère, par un fascinant jeu de miroir où « maman », vue par sa fille, deviendra « Catherine Cremnitz » racontée par l'écrivaine Violaine Huisman. Le roman porte aussi la voix déchirante d'une femme, qui n'a jamais cessé d'affirmer son droit à une vie rêvée et à la liberté.

Apprendre à lire de Sébastien Ministru

Sébastien Ministru livre un récit d'initiation filiale, le rapprochement entre un fils, cadre homosexuel et son père, sarde, au machisme d'un autre siècle. Étant analphabète et voulant apprendre à lire, le fils trouvera le plus inattendu des intermédiaires : un jeune prostitué. Ainsi, le paternel trouvera, par le biais de la lecture par un tiers, escort boy, une ouverture sur ce monde lettré qui est aussi celui du fils sacré.

Là-bas, août est un mois d'automne de Bruno Pellegrino

Bruno Pellegrino imagine librement la vie du poète suisse Gustave Roud (1897-1976), avec sa sœur aînée Madeleine, à partir de documents tirés de l'œuvre et de la correspondance du poète.

L'histoire d'un frère et d'une sœur qui vivent depuis toujours sous le même toit et qui ont conclu ensemble un pacte tacite.

Géographie d'un adultère d'Agnès Riva

Ema et Paul sont amants. Comme d'autres avant eux ils se sont rencontrés au travail, se sont mariés, ont des enfants et se donnent rendez-vous à l'abri des regards. La voiture de Paul, un coin de la maison d'Ema, une chambre d'hôtel… Mais très vite leur relation souffre de ce cadre trop étroit et Ema décide de les mettre tous deux en danger sur ce mince territoire, au risque de tout perdre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.