Rubriques




Se connecter à

L'accueil en crèche à Monaco relancé à plein régime

C’est la rentrée pour tout le monde. Ce mercredi matin, toutes les structures de la Petite enfance ont repris activement du service après plusieurs semaines en pointillé. Et une activité réduite, dictée par la situation sanitaire.

Cédric Verany Publié le 02/09/2020 à 19:51, mis à jour le 02/09/2020 à 19:55
Un seul parent peut pénétrer dans la crèche et le masque est obligatoire pour tous les adultes. Photo Cyril Dodergny

"Nos sept crèches collectives, trois micro-crèches et la crèche familiale font leur rentrée", souligne Chloé Boscagli-Leclercq, adjointe au maire en charge de la Jeunesse en général et des crèches en particulier, gérées par la commune.

Les établissements avaient rouvert partiellement le 9 juin dernier, avec 80 berceaux seulement, soit 20% d’exploitation des 380 places d’ordinaire accessibles aux parents en Principauté.

Dès ce mercredi, l’accueil est donc plus important, pour revenir à une situation normale. Non sans conserver le protocole mis en place ces dernières semaines.

Un seul parent peut pénétrer dans la crèche et le masque est obligatoire pour tous les adultes, entre autres règles.

"Les équipes ont été formidables et s’adaptent. Le nettoyage des locaux a été intensifié, pour la sérénité des parents, afin qu’ils puissent déposer leurs enfants en toute tranquillité", continue Chloé Boscagli-Leclercq.

 

Surtout que septembre est une période de l’année charnière, où les enfants qui entrent à l’école, libèrent des places en crèche, d’ordinaires toutes occupées.

"Ces rentrées se feront de façon échelonnée, nous sommes à 60 à 70% de notre effectif, pour arriver au maximum dans les jours qui viennent."

Et, bonne nouvelle, la halte-garderie, suspendue aussi au regard de la situation sanitaire, devrait reprendre au cours du mois de septembre.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.