“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

La voix italienne

Mis à jour le 27/05/2017 à 05:22 Publié le 27/05/2017 à 05:22
Je découvre la nouvelle offre abonnés

La voix italienne

Les aficionados des tribunes la connaissent, sans le savoir.

Les aficionados des tribunes la connaissent, sans le savoir. Parmi les quatre commentateurs, il y a la commentatrice italienne : Louisella Berrino. Depuis vingt-huit ans, c'est elle qui raconte à nos voisins transalpins les événements du circuit. « La première fois, j'étais dans un état de peur et de confusion terrible. C'était la première fois que je faisais la formule 1 : je venais du rallye », confie-t-elle. Parce qu'au fond, le sport, c'est quand même son truc. Au point qu'elle semble ne pas comprendre quand on lui demande comment une femme arrive à commenter du sport auto. Dans sa réponse, elle se concentre sur l'opportunité qui s'est présentée à elle, un jour : « Quand un train passe, il faut le prendre ! Il est toujours temps de descendre plus tard si on n'aime pas. J'ai toujours raisonné comme ça. »

De ses 45 ans de métier à RMC Italie, elle n'a presque pas de souvenir de problèmes avec les hommes, « sauf dans le monde du moto-cross… »

On n'en saura pas plus.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.