“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

La vente de la propriété privée de l'île Sainte-Marguerite inquiète, le maire de Cannes promet d'être "rigoureux"

Mis à jour le 14/07/2020 à 15:37 Publié le 14/07/2020 à 09:20
C’est un domaine de 1,3 hectare avec 1200 m2 habitables qui a changé de main la semaine dernière.

C’est un domaine de 1,3 hectare avec 1200 m2 habitables qui a changé de main la semaine dernière. Photo Michaël Zingraf Christie’s International Real Estate

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La vente de la propriété privée de l'île Sainte-Marguerite inquiète, le maire de Cannes promet d'être "rigoureux"

La propriété privée de l’île Ste-Marguerite a été acquise par un groupe suisse. Un ex-candidat aux municipales qui avait proposé de la faire racheter par la Ville, fustige ce projet ultra luxe

Annoncée dans notre édition du 7 juillet dernier, la vente du Grand Jardin, propriété d’exception sur l’île Sainte-Marguerite, pour une somme avoisinant les 45 millions d’euros, provoque des réactions.

Car c’est Ultima Capital, un groupe suisse, qui l’a acquise et souhaite en faire une résidence de grand luxe avec services exclusifs dédiés.

"Une fois rénové, le Grand Jardin s’imposera comme une destination exclusive sur la Côte d’Azur", annonce déjà l’acquéreur, propriétaire d’une quarantaine d’hôtels, résidences, villas, dans les spots les plus huppés d’Europe. Un projet qui étonne.

En effet, on sait qu’une résidence touristique est incompatible avec la sanctuarisation de Sainte-Marguerite actée par le plan local d’urbanisme adopté en novembre dernier. Et qu’une résidence hôtelière n’apportera guère d’arguments positifs au classement de Lérins au patrimoine mondial de l’Unesco tant espéré par Cannes.

"Que la ville rachète ce bien"

Une vente que déplore Dominique Henrot, candidat du Front de Gauche aux dernières élections municipales de Cannes, qui rappelle son engagement en faveur de la préservation de ce domaine. "Pendant la campagne, nous proposions que la ville rachète ce bien ou organise un tour de table avec d’autres investisseurs publics afin d’en faire un lieu d’accueil, de loisirs et de culture. Cela aurait été possible avec un emprunt, sans nuire à nos capacités d’investissement ni accroître de manière extraordinaire notre endettement. De plus, cela aurait permis de valoriser encore plus le dossier de classement des îles au patrimoine de l’UNESCO", a-t-il rappelé.

L’ex-candidat s’étonne. "La ville de Cannes a donc appris par la presse le projet de résidence pour fêtards ultra-fortunés, et que la vente est faite. Cela laisse rêveur sur la marge de manœuvre qu’elle peut avoir face au pouvoir financier d’Ultima Capital, qui n’a pas l’habitude d’investir de manière hasardeuse."

"Fuite en avant vers le tourisme de luxe"

Dominique Henrot estime que "cela nous confirme la fuite en avant de la ville de Cannes vers toujours plus de tourisme de luxe. Ce qui n’est pas surprenant quand on se rappelle qu’ont été donnés les permis de construire pour plus de 700 chambres de deux hôtels haut de gamme à proximité de Thales faisant du boulevard du Midi un prolongement de la Croisette à la Bocca."

Pour ce militant, l’opportunité de voir revenir dans le domaine public ce joyau de l’île Sainte-Marguerite ne se reproduira pas de si tôt.

"La crise sanitaire a montré la fragilité du modèle économique 'tout tourisme de luxe'. N’est-il pas temps de réfléchir différemment aux gisements d’emploi de notre commune?"

David Lisnard: "Un hôtel, ce sera non"

La vente du Grand Jardin a été longuement évoquée par David Lisnard en toute fin de séance du Conseil municipal, vendredi dernier. Le maire l’a encore répété haut et fort: "La protection de Lérins est pour moi une priorité absolue."

Il a confirmé avoir appris la vente "dans la presse", car elle s’est faite "dans le secret, dans le cadre d’une cession de parts à la barre du tribunal de commerce. Il n’y a pas eu de déclaration d’intention d’aliéner."

Sur le projet, "la mairie de Cannes protégera le site", a-t-il rassuré. "Aujourd’hui, notre plan local d’urbanisme ne permet pas un changement de destination. Un hôtel, ce sera non. Le Grand Jardin a vocation de résidence. J’ai écrit à l’Etat pour qu’il reste vigilant sur l’avenir du site, dont le jardin est classé remarquable."

La vigilance sera de rigueur. "Nous serons rigoureux. Il pourra y avoir des évolutions modérées mais pas de changement de destination. Tout le monde doit raison garder. Nous veillerons au strict respect du caractère patrimonial et naturel du site. Ils peuvent faire du Airbnb s’ils veulent."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.