“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

La Turbie: "travaux terminés aux Révoires, fermeture prolongée"

Mis à jour le 22/04/2016 à 05:07 Publié le 22/04/2016 à 05:07
Au pied de la falaise traitée, le maire, le directeur du Sivom et la référente du quartier s'inquiètent des failles qui semblent menacer encore la sécurité des personnes sur les Révoires.

Au pied de la falaise traitée, le maire, le directeur du Sivom et la référente du quartier s'inquiètent des failles qui semblent menacer encore la sécurité des personnes sur les Révoires. MEC

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La Turbie: "travaux terminés aux Révoires, fermeture prolongée"

Les travaux de confortement semblent terminés. Alors pourquoi reste-t-il encore des rochers qui bloquent la route et quand pourrons-nous enfin réemprunter la route ? »

La question est récurrente parmi les riverains du Chemin des Révoires, fermé à la circulation sur quelque 200 mètres (à la hauteur du numéro 801) depuis le 7 mars dernier. Ce jour-là, 300 m3 de rochers s'étaient détachés d'une falaise privée et s'étaient abattus sur le chemin avant d'être stoppés dans leur course par la glissière de sécurité. Aucune victime n'était à déplorer mais, suite au passage d'un géologue expert, le maire avait pris un arrêté de péril pour la maison placée sous cette glissière de sécurité.

53 500 euros de travaux

Depuis, 53 500 euros de travaux ont été réalisés pour la mise en sécurité de la zone directement concernée : évacuation des roches, débroussaillage, purge de la falaise et confortement par ancrage. La réception des travaux s'est bien déroulée vendredi dernier. Mais le simple examen visuel de la falaise contiguë à la portion traitée fait apparaître des failles menaçantes tandis que, sur d'autres parties, la broussaille qui court sur la falaise ne permet pas de voir l'état précis de la roche.

Tel est le constat partagé, ce lundi, par le maire, Jean-Jacques Raffaele, qui s'est rendu sur place avec Cyril Germain, directeur du Sivom de Villefranche, délégataire de la commune pour la voirie, et de Brigitte Albertini, conseillère municipale référente pour le quartier des Révoires. « De plus, le système racinaire des chênes qui poussent sur la falaise fragilise la stabilité de l'ensemble. Je ne prendrai pas le risque de rouvrir la route tant que je n'aurai pas l'assurance que la falaise est stabilisée, tranche l'élu. Il annonce le lancement d'une étude sur l'ensemble de la paroi concernée : « Nous devrions avoir les résultats courant mai. À ce moment-là seulement les riverains sauront si de nouveaux travaux s'imposent pour leur sécurité ou bien si le chemin est à nouveau carrossable ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.