“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Turbie fait le plein pour ses journées romaines

Mis à jour le 18/09/2017 à 05:21 Publié le 18/09/2017 à 05:21

La Turbie fait le plein pour ses journées romaines

Pour les journées du patrimoine, la commune a de nouveau organisé ses reconstitutions historiques. Et le succès est plus que jamais au rendez-vous

Il fallait être bien futé hier pour trouver une place de parking à La Turbie. En cause : les journées romaines, organisées pour la quatrième fois au Trophée des Alpes.

Sous l'imposante ruine, les camps sont bien définis : les Romains d'un côté, les Gaulois de l'autre. Un événement aussi impressionnant que pédagogique.

La commune a fait appel à plusieurs compagnies pour organiser ces reconstitutions, certaines de la région de Montpellier, d'autres du nord de l'Italie. Des Gaulois, et des Romains, comme à l'époque. D'authentiques passionnés à l'image de Valerio Bello. Cet entrepreneur de BTP, fort comme un bœuf, a le regard brillant comme un enfant. C'est lui qui incarne l'empereur Hadrien, sous un imposant costume : « Il doit y en avoir pour vingt-cinq kilos ! » confie celui qui sera de nouveau couronné à Rome en 2018, devant des centaines, voire des milliers de figurants.

Entre les parades et les duels de gladiateurs, les enfants s'entraînent au combat à l'ombre du monument. Pendant que les parents apprennent comment on teignait les fibres textiles, ou comment on se maquillait il y a deux mille ans.

Du patrimoine comme on l'aime : hyperpédagogique, mais surtout super-ludique.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct