“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Turbie: ça roule aux Révoires!

Mis à jour le 06/09/2016 à 05:09 Publié le 06/09/2016 à 05:09
Le 30 août, les ouvriers terminaient de dégager la voirie.

Le 30 août, les ouvriers terminaient de dégager la voirie. M.-E. C.

La Turbie: ça roule aux Révoires!

La rentrée s'est bien passée. Sur la route également. Riverains et automobilistes ont pu apprécier la réouverture, à la date promise, soit le 1er septembre, jour de la rentrée des classes, du chemin des Révoires, voie stratégique s'il en est.

La réouverture a pu se faire car les travaux nécessités par le traitement de la trentaine de points présentant un danger classé « important à très important » ont été entièrement réalisés. Ils étaient terminés dès la semaine du 22 août. Les derniers jours précédents la rentrée ont été réservés au dégagement de la chaussée. Et c'est en enlevant les derniers rochers, laissés sur place pour empêcher tout passage, qu'a été mis à jour un dernier dégât, léger : une grille d'avaloir cassée. Une mise en circulation alternée a donc dû être installée juste le temps nécessaire à son changement. Tout est terminé désormais.

Cinq maisons sécurisées

« La sécurisation de la voirie a demandé un gros effort et beaucoup d'implication des parties prenantes », souligne le maire, Jean-Jacques Raffaele. Il rappelle que cinq maisons étaient menacées, pour lesquelles l'entreprise qui réalisait les travaux avait exigé qu'elles soient libérées par leurs occupants dans la journée. La municipalité a mis en place une solution pour trois d'entre elles, les deux autres étant des résidences secondaires vides.

« Nous avons hébergé un père et ses deux jeunes enfants dans le studio qui dépend de la piscine, avec entrée gratuite à la piscine. Nous avons mis à disposition un local de la mairie pour permettre à une personne qui travaille d'habitude chez elle de continuer son activité. »

Dans le troisième cas, il s'agissait d'une personne âgée. Elle a été hébergée en journée chez un voisin et la mairie lui a fait porter un plateau-repas.

Désormais, tout est rentré dans l'ordre et chacun a pu retrouver la pleine liberté d'entrer et sortir de chez lui. Il reste à la commune, et au Sivom de Villefranche qui assume la compétence pour la voirie, deux chantiers. L'un consiste à engager la seconde phase des travaux visant à traiter les derniers points détectés par l'expert (présentant un danger mineur) et situés sur la partie haute du même terrain. Ils seront sans doute lancés fin 2017, car ils dépendent aussi de l'issue de l'autre chantier : la recherche de financement.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct