“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

La tête de cheval de HVMC est partie au galop !

Mis à jour le 08/05/2018 à 05:04 Publié le 08/05/2018 à 05:04
La tête de cheval en ivoire a été adjugée 170 000 e au marteau. 	(©HVMC)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La tête de cheval de HVMC est partie au galop !

Dimanche dernier, à l'Hôtel des Ventes de Monte-Carlo, les amateurs d'archéologie se sont arrachés plusieurs pièces rares dont cette pièce sculptée dans l'ivoire en 330 avant J.C.

Si ce cheval n'était pas destiné aux courses hippiques, il aura tout de même remporté un joli « prix ».

Dimanche dernier, l'Hôtel des Ventes de Monte-Carlo organisait une vente aux enchères autour de l'archéologie et de l'art islamique. C'est une tête de cheval sculptée dans l'ivoire, datant de 330 avant J.C., qui a attiré tous les regards. « Trois acheteurs ont pris de grands risques et se sont battus pour repartir avec la tête. Cela a vraiment donné le ton à la vente », affirme fièrement Bianca Massard, experte en archéologie pour HVMC.

Finalement, c'est un riche collectionneur étranger qui a obtenu la précieuse statuette. Aujourd'hui, il souhaite rester anonyme.

Un résultat de ventes doublé

Estimé entre 80 000 et 120 000 euros, le prix de cette tête de cheval a été doublé. L'acheteur a dépensé 170 000 euros (au marteau) pour pouvoir acquérir cette sculpture appartenant à un collectionneur niçois. Véritable emblème de la vente, cette pièce se démarque par son extrême rareté. « Le début de la vente a été très stressant car on ne savait pas à quoi s'attendre. C'est la première fois qu'une pièce pareille est mise en vente », explique l'experte.

Si plusieurs têtes de cheval sont exposées dans des musées (Les frises du Parthénon conservées au British Museum par exemple), cette tête de cheval ci apparaît comme un des rares témoins de l'utilisation de l'ivoire dans la Grèce Antique. Ce matériau autrefois utilisé pour représenter les élites et les divinités est d'une grande fragilité. Son nouvel acquéreur devra en prendre le plus grand soin.

Chypre à l'honneur

Au total, près de 90 % des lots regroupés par l'Hôtel des Ventes de Monte-Carlo ont été adjugés. Un bon résultat pour cette vente spécialisée dans l'archéologie. Parmi la centaine d'objets proposés, une tête de Kouros a su toucher le cœur des aficionados d'art.

Estimée à la base à 8 000, elle sera adjugée à 58 000 euros. Appartenant à l'ancien Consul de France à Chypre au XIXe siècle, la pièce a énormément intéressé : « La collection de Louis-Auguste Dozon a été entièrement vendue. Il y avait beaucoup d'acheteurs chypriotes venus spécialement pour l'occasion », affirme Bianca Massard. Pour rappel, cette tête en calcaire blanc a son corps exposé dans le plus grand musée du monde. C'est au Louvre que le nouveau propriétaire peut désormais admirer l'autre moitié de son acquisition.

L'archéologie, nouvelle mode dans l'art ?

Face aux résultats plus qu'encourageants de la vente de dimanche, HVMC fait un bilan très prometteur pour ce genre artistique : « L'archéologie est en train de redevenir une tendance. HVMC a choisi de regrouper les ventes modernes et archéologiques en même temps. Cela fonctionne très bien. Les collectionneurs d'art contemporain découvrent dans l'archéologie des objets très modernes et design. Ils investissent donc dedans », confie Bianca Massard.

Une bonne nouvelle pour les férus de civilisations disparus…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.