“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Société des Régates honore ses morts

Mis à jour le 13/11/2018 à 05:20 Publié le 13/11/2018 à 05:20
Gilbert Vivaldi, Philippe Giraldi, Jean-Marc Giraldi, Bernard d'Alessandri, Bernard Artigues et Roland Weill sous la stèle nouvellement installée.

Gilbert Vivaldi, Philippe Giraldi, Jean-Marc Giraldi, Bernard d'Alessandri, Bernard Artigues et Roland Weill sous la stèle nouvellement installée. O.V.M.

La Société des Régates honore ses morts

La Société Nautique et le Yacht-Club de Monaco se sont rassemblés hier matin, afin de rendre hommage aux membres de la Société des Régates disparus pendant la Grande Guerre.

La Société Nautique et le Yacht-Club de Monaco se sont rassemblés hier matin, afin de rendre hommage aux membres de la Société des Régates disparus pendant la Grande Guerre. Jean-Marc Giraldi, président de la Société Nautique de Monaco et Bernard d'Alessandri, directeur général du Yacht-Club se sont retrouvés en compagnie de sociétaires des deux clubs au pied d'une stèle nouvellement installée sur la Jetée Luciana.

Sur ce bloc de marbre, quatre noms : Paul Bergeaud, Arthur Goreux, Jean de Héricourt et Bernard Tréglia. Tous quatre faisaient partie de la Société des Régates qui, avant 1953, organisait les fêtes et les courses de voiliers, bateaux moteurs ou aviron en Principauté et rassemblait en son sein les sportifs de la mer.

Aucun de ces quatre hommes n'est revenu des tranchées, trouvant la mort à 27, 32, 26 et 20 ans. C'est pour leur rendre hommage que Jean-Marc Giraldi et Bernard d'Alessandri ont rassemblé quelques membres de leurs clubs pour une cérémonie courte, mais émouvante pendant laquelle une gerbe de fleurs a été déposée avant d'observer une minute de silence. Avant d'être installée au bout du quai du Yacht-Club, sur la Jetée Luciana, cette stèle ornait l'entrée de la salle d'honneur des anciens locaux de la SNM, avenue J.F.-Kennedy. Elle a suivi le club lorsqu'il a emménagé quai Louis-II en 2014 pour enfin être posée sur la Jetée à l'occasion du centenaire de l'Armistice.

Ainsi visible de tous, elle rappelle à chacun le sacrifice des aînés des deux clubs, mais également l'importance et la fragilité de la paix.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct