“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La sécurité renforcée sur les plages de Cap-d'Ail

Mis à jour le 04/08/2016 à 05:03 Publié le 04/08/2016 à 05:03
Avec deux CRS supplémentaires, les effectifs de la sécurité des plages sont désormais de 10 personnes  sur le littoral cap-d'aillois.

Avec deux CRS supplémentaires, les effectifs de la sécurité des plages sont désormais de 10 personnes sur le littoral cap-d'aillois. O.V.M.

La sécurité renforcée sur les plages de Cap-d'Ail

Chaque année, avec la belle saison, les postes de secours de la plage Marquet et de la Mala ouvrent leurs portes dès le mois de juin et voient leurs effectifs renforcés, depuis juillet, avec l'arrivée de CRS MNS.

Cette année 2016 ne fait pas exception à la règle mais se démarque par une sécurité accrue puisqu'une équipe de 10 personnes est consacrée cette année à la surveillance de la baignade, de la tranquillité des plages et de la sécurité des estivants. Côtés maîtres nageurs sauveteurs civils, ils sont 5 à assurer la surveillance du matin au soir. Depuis la mi-juillet et jusqu'au 29 août, ils ont été rejoints par 5 CRS MNS, soit deux personnes supplémentaires par rapport aux autres années.

Ces fonctionnaires armés surveillent également la baignade et patrouillent sur les plages pour en assurer la sécurité. À noter également que ces équipes assurent des rotations sur la plage des Pissarelles, la troisième « grande » plage de la ville. La baignade n'y est pas surveillée comme à la Mala ou à la Marquet mais elle dispose d'une borne d'appel d'urgence et voit les MNS de la Mala voisine arriver en quelques secondes grâce à l'une des trois embarcations mises à la disposition de cette escouade qui travaille sans jour de repos à la sécurité des plages et des estivants.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct