Rubriques




Se connecter à

La saison du théâtre Princesse-Grace se dévoile

Des pièces classiques, des moins classiques, des grands noms du théâtre français...d'octobre à mai, les pièces vont s'enchaîner sur planches de l'avenue d'Ostende. Les résa sont ouvertes !

N.H.-F. Publié le 20/06/2016 à 05:12, mis à jour le 20/06/2016 à 05:12
Patrice Cellario, le conseiller de gouvernement - ministre de l'Intérieur,Françoise Gamerdinger, la directrice adjointe des affaires culturelles, et Jean-Charles Curau, le directeur des affaires culturelles, lors de la présentation de la nouvelle saison du théâtre Princesse-Grace.
Patrice Cellario, le conseiller de gouvernement - ministre de l'Intérieur,Françoise Gamerdinger, la directrice adjointe des affaires culturelles, et Jean-Charles Curau, le directeur des affaires culturelles, lors de la présentation de la nouvelle saison du théâtre Princesse-Grace. N.H.-F

Dans le jargon, cela s'appelle un démarrage sur les chapeaux de roue. La nouvelle saison du théâtre Princesse-Grace démarre le 9 octobre prochain, et c'est Fabrice Luchini qui va venir explorer les textes de quelques-unes des plus belles plumes de la langue française. Il ne sera pas seul. Tout au long de la saison, quelques grands noms du théâtre français vont se succéder entre le théâtre de l'avenue d'Ostende et le Grimaldi Forum. Entre pièces classiques - Le portrait de Dorian Gray, La cantatrice chauve, Cyrano de Bergerac - et moins classiques. Voici quelques dates à retenir...

Le Mensonge

C'est une histoire de cachoteries, de secrets, et d'hésitations. Dans Le Mensonge, de Florian Zeller, Alice surprend le mari d'une de ses amies avec une autre femme. Un dilemne apparaît alors. Doit-elle lui dire ou pas ? Et Paul tente de la convaincre que non...Avec Pierre Arditi et Evelyne Bouix. Les 9 et 10 novembre.

 

La femme rompue

Josiane Balasko seule en scène. Elle vient interpréter un monologue extrait de La Femme rompue de Simone de Beauvoir. « C'est la parole donnée, le discours, libre et fou que toutes les femmes sentent bouilloner en elles, mais qui ne sort pas », dit Hélène Fillières, qui a mis la pièce en scène. Le 26 novembre.

La Cantatrice chauve

C'est une pièce emblématique. Dans La cantatrice chauve, Eugène Ionesco a imaginé une conversation faites de propos futiles et parfois incohérents. Tout se passe entre un couple, dans un intérieur bourgeois de Londres. Avec Romane Bohringer, le 17 janvier.

 

Maris et femmes

Après Londres, New York. Mais toujours avec des histoires de vie conjuguale. Dans Maris et femmes, de Woody Allen, il est question de couples qui découvrent toutes les facettes de la remise en question. En un temps record...Le 2 février.

L'Envers du décor

Daniel Auteuil profite d'un dîner pour présenter sa nouvelle compagne. Cela pourrait se dérouler sans accroc. Sauf que l'arrivée de la jeune femme fait exploser toute la soirée...C'est ce que raconte L'Envers du décor, avec, en filigrane, une voix off qui restitue les pensées de chacun sur la vie de couple. Le 4 mars au Grimaldi Forum.

Comme une pierre qui...

 

Vous connaissez la chanson. Celle de Bob Dylan qui parle d'une pierre qui roule...La troupe de la Comédie-Française s'intéresse à la composition de l'hymne folk...Le 16 mars.

Tout à refaire

Ils se plaignent. Et se plaignent encore. En terrasse, deux amis se sont plongés dans une grosse séance de nostalgie. Et une serveuse va leur permettre de réaliser qu'au fond, vieillir, ce n'est pas si mal...Avec Gérard Darmon et Philippe Lellouche. Le 6 avril.

Momo

Retour au Grimaldi Forum. Le 14 avril, Muriel Robin et François Berléand vont jouer une étrange histoire. Un dénommé Momo débarque chez eux. Il annonce à ses « parents » qu'il va se marier. Sauf que ni Muriel Robin ni François Berléand n'ont jamais eu d'enfants...

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.