“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

La romancière Carole Martinez à la rencontre des lycéens monégasques

Mis à jour le 30/05/2016 à 05:02 Publié le 30/05/2016 à 05:02
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La romancière Carole Martinez à la rencontre des lycéens monégasques

Après avoir reçu à Monaco le prix de la Bourse de la découverte de la Fondation Prince Pierre en 2001 pour son premier roman Le Cœur cousu, et cinq ans après le prix Goncourt des lycéens pour Du domaine des murmures, Carole Martinez était de retour à Monaco dernièrement.

Après avoir reçu à Monaco le prix de la Bourse de la découverte de la Fondation Prince Pierre en 2001 pour son premier roman Le Cœur cousu, et cinq ans après le prix Goncourt des lycéens pour Du domaine des murmures, Carole Martinez était de retour à Monaco dernièrement. Six classes des différents lycées de la Principauté ont eu la chance de s'entretenir avec elle.

Ainsi, au Lycée technique et hôtelier de Monaco, au lycée François-d'Assise Nicolas-Barré et au lycée Albert-Ier, Carole Martinez a été accueillie dans les classes. Les élèves, qui avaient tous lu et étudié l'un des deux romans de l'écrivaine avec leurs professeurs respectifs, étaient impatients de la questionner sur son travail situé entre imaginaire, émotion et poésie.

Cette rencontre s'est déroulée dans le cadre des activités culturelles proposées par la direction de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports de Monaco.

Carole Martinez, professeur de Lettres de métier, qui se consacre désormais à l'écriture, a séduit les élèves par son naturel et sa sympathie et les a touchés par sa disponibilité et ses talents de conteur.

Une belle rencontre qui pourrait donner aux lycéens envie de lire et, pourquoi pas, d'écrire.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.